DSK : Le harcèlement désormais sanctionné au FMI

DSK : Le harcèlement désormais sanctionné au FMI
DSK : Le harcèlement désormais sanctionné au FMI
Dans cette photo : Dominique Strauss-Kahn
En pleine tempête médiatique sur l’accusation d’agression sexuelle de son ancien directeur général, le Fonds monétaire international vient de dévoiler un nouveau code de bonne conduite sanctionnant le harcèlement. Une décision consécutive à une relation extraconjugale entretenue en 2008 par Dominique Strauss-Kahn.
A lire aussi

Coïncidence ? Quelques jours avant que n’éclate l’affaire Dominique Strauss-Kahn, le Fonds Monétaire International intégrait dans son règlement une clause concernant le harcèlement et faisant de celui-ci un motif de sanction disciplinaire voire de renvoi.
Approuvé le 6 mai dernier, ce nouveau règlement fait en réalité suite à la relation extraconjugale entretenue, en 2008, par l’ancien directeur général du FMI avec l’économiste hongroise Piroska Nagy, alors en poste au département Afrique du FMI. Celle-ci avait alors accusé Dominique Strauss-Kahn d’avoir « abusé de sa position dans façon de parvenir jusqu’à elle ». L’institution avait quant à elle blanchi son dirigeant. En effet, estimant qu’il n’y a avait eu ni harcèlement ni favoritisme ni abus de pouvoir, elle avait seulement reproché à DSK son « erreur de jugement ».
Mais les temps ont changé. Désormais, conformément au nouveau code de conduite, toute relation entre un supérieur et un subordonné pourrait être assimilé à un conflit d’intérêt. En outre, « dans certaines circonstances, une telle relation peut également relever du harcèlement et faire l’objet d’une enquête, a signalé William Murray, porte-parole du FMI. Si le harcèlement est avéré, il constitue un motif d’action disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement. »
Ce nouveau règlement, publié hier, concerne l’ensemble du personnel du FMI, des employés aux membres du conseil d’administration.

VOIR AUSSI

Affaire DSK : Osez le féminisme dénonce le déballage sexiste
DSK démissionne du FMI : la grande question de la succession
Christine Lagarde favorite pour remplacer DSK à la tête du FMI

L’INFO VU PAR NOS MEMBRES
Affaire DSK : les "étrangers" sévèrement jugés par la presse américaine

Tristane Banon : une autre "affaire DSK" en France ?
Ophelia : la course à la photo de l'accusatrice de DSK