Des milliers de Français anti-avortement dans la rue

Des milliers de Français anti-avortement dans la rue
Des milliers de Français anti-avortement dans la rue
Souvenez-vous, le 17 janvier 1975, la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de la grossesse (IVG), entrait en vigueur en France. 35 ans après le vote de la loi Veil, la pilule n’est toujours pas passée.
A lire aussi

C’est donc à l’occasion de l’anniversaire de la loi Veil que le collectif « En marche pour la vie » a appelé, dimanche 17 janvier, à un rassemblement sur la place de la République à Paris pour réclamer « la protection de toute vie humaine dans la conception, dans une démarche unitaire et apolitique ». Défi réussi pour les organisateurs puisque près de 20 000 français  selon eux (3 100 d’après la préfecture de police) ont fait le déplacement criant d’une seule voix: « Défends la vie », « Des lois pour la vie », « Défendre les bébés à naître ».

Dans le cortège « pro-vie » mené par « En marche pour la vie », on a pu voir une quinzaine d’associations, des mamans avec leur poussette mais aussi des jeunes de moins de 25 ans et des prêtres. Tous considèrent que l’avortement se traduit « toujours par moins de respect pour la vie, toujours plus de solitude et de souffrance pour les femmes ». 

Déjà en 1975, la loi sur l’IVG portée par Simone Veil, divise d’un côté les mouvements féministes, de l’autre les conservateurs et les mouvements religieux. Les débats au Parlement sont houleux, mais la loi une fois votée représente une immense victoire pour le mouvement de libération des femmes.

En 2001, les députés votent une réforme à la loi Veil de 1975. Ainsi, le délai de recours à l’avortement est repoussé de 10 à 12 semaines de grossesse, l’autorisation parentale autrefois obligatoire devient facultative et la pilule du lendemain est disponible dans les écoles et pharmacies sans ordonnances.

En France, plus de 220 000 interruptions volontaires de grossesse sont pratiquées chaque année.

Stéphanie Marin

VOIR AUSSI :

Lumière sur la loi Veil !