Présidentielle 2012 : Hervé Morin officialise sa candidature

Depuis son fief de Normandie, l'ancien ministre de la Défense Hervé Morin a officialisé hier sa candidature pour la présidentielle de 2012. Une annonce qui a provoqué de nombreuses réactions, notamment au Centre et à l’UMP.
A lire aussi


C’est officiel, Hervé Morin sera candidat en 2012. Le président du Nouveau Centre l’a annoncé lui-même hier dans son QG de Normandie, à Berville-sur-Mer, devant plus de 500 militants. Lors de son allocution, Hervé Morin s’est présenté comme le candidat de « la vérité, de la modernité, du progrès et de l’égalité ». Alors qu’il est actuellement crédité de 0 à 2% d’intentions de vote dans les sondages, l’ancien lieutenant de François Bayrou en 2007, a reconnu que cette candidature était « audacieuse ». « Mais les Français ne veulent pas qu’on décide à leur place, qu’on leur vole leur élection présidentielle (…). Certains de mes concurrents pensent qu’ils n’ont pas besoin des Français pour sortir notre pays du déclin. Les uns parce qu’ils pensent que l’autorité d’un chef suffit. Les autres car ils considèrent que l’Etat peut tout régler. Ce sont des idéologies du siècle dernier. » a-t-il déclaré.

Même si Hervé Morin a reçu le soutien d’une partie des parlementaires de son parti (17 sur 39), plusieurs personnalités politiques, notamment au Nouveau Centre sont apparues plus réservées. Ainsi le ministre de la Ville, Maurice Leroy, a qualifié cette candidature de « légitime mais inopportune ». Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, a quant à lui prévenu « qu’il n’y avait pas beaucoup de place pour le centre », en ajoutant : « attention à ce qu’on ne disperse pas trop nos voix car les 21 avril tels que nous les avons connus en 2002 pour le PS, ça n’est pas la propriété exclusive du PS ». Jean-Louis Borloo, présent hier soir au 20h de France 2, a également adressé une pique à Hervé Morin. Selon le président du Parti radical, qui a décidé de ne pas se présenter en 2012, c’est en effet une candidature « témoignage ».
Des réflexions qui, a priori, ne décourageront pas Hervé Morin, qui selon ses fidèles, est « déterminé jusqu’à l’obsession ».

Le site de campagne de Hervé Morin

Alexandre Roux

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Présidentielle 2012 : Corinne Lepage sera candidate
Présidentielle 2012 : candidature confirmée pour François Bayrou
Présidentielle 2012 : Jean-Pierre Chevènement sera candidat
Présidentielle 2012 : le Dr Izraël candidat pour relancer le plan Cancer
Présidentielle 2012 : une femme portant le niqab candidate