Mariage et robe de témoin : les 5 erreurs à ne pas commettre

Mariage et robe de témoin : les 5 erreurs à ne pas commettre
Mariage et robe de témoin : les 5 erreurs à ne pas commettre
Dans cette photo : Pippa Middleton
Ça y est, votre grande copine se marie et vient de vous demander d'être son témoin. Vous êtes émue, vous êtes flattée mais vous n'avez pas de robe. Voici déjà cinq pièges à éviter absolument lorsque vous choisirez votre tenue.
A lire aussi
Entretien d'embauche : 8 erreurs de débutante à ne plus commettre
News essentielles
Entretien d'embauche : 8 erreurs de débutante à ne plus...


La robe blanche

Normalement tout le monde est déjà au courant mais tant qu’il y aura des greluches pour porter une longue robe blanche (ou blanc cassé pour les hypocrites) le jour du mariage de leur meilleure amie, il sera bon de le répéter : vous n’êtes pas la mariée et vous n’être pas Pippa Middleton non plus. Cantonnez-vous à votre rôle de témoin et portez de la couleur. Pour les obstinées, qui ne veulent pas lâcher le blanc, assurez-vous d’avoir un bon nombre d’accessoires qui ne le sont pas : ceinture, chaussures ou bibi colorés seront les bienvenus.

La robe hors-sujet
On ne le dira jamais assez, renseignez-vous avant le jour J et accordez-vous au style choisi par les époux. Mariage traditionnel ? Gardez votre robe bohème à broderies chamarrées pour un autre jour. De la même façon, évitez la robe fourreau en soie sauvage lors d’un mariage champêtre dans le Lubéron. Les chaises paillées, ça griffe les tissus délicats et les talons aiguilles ça s’enfonce dans la pelouse.

La robe strip-tease
Être la cousine ivre, c’est un rôle à tenir, être témoin en est un autre. Au moins jusqu’au vin d’honneur, sérieux et dignité sont de mise. Vous avez tout de même un papier officiel à parapher. Ledit document devra être signé à la vue de tous, face ou dos à l’assistance en fonction de la disposition de la salle de cérémonie. Évitez à tout prix l’effet désastreux d’une robe trop courte qui dévoile vos attraits au moment où vous vous penchez solennellement pour apposer votre signature. Si votre robe est boutonnée dans le dos, vérifiez aussi que les boutonnières tiennent le choc en cas de flexion. Même chose pour le décolleté si vous signez face aux invités.

La robe qui jure
Vous êtes en harmonie avec le thème du mariage, c’est bien. Mais si vous jurez avec l’autre témoin qui arbore une robe violette alors que la vôtre est géranium, ça gâche tout. Même si vous la connaissez à peine, vous allez devoir poser toute la journée à ses côtés devant appareils et caméras. Passez-lui un coup de fil avant de choisir votre tenue et assurez-vous que vous êtes plus ou moins raccord.

La robe qui étouffe
Étant donné votre rôle fondamental, vous devrez vivre pleinement la journée et ce jusqu’au bout, sans vous éclipser après le dîner. Discours, sketch d’un goût douteux sur la jeunesse dépravée de l’épousée, danse etc. sont des passages obligatoires pour la témoin modèle que vous êtes. Faites une croix sur la robe-carcan qui vous dessinera peut-être une taille de guêpe, lorsque vous serez à jeun avant la cérémonie religieuse mais dans laquelle vous frôlerez l’apoplexie après deux coupes de champagne, trois danses et quatre dragées.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Quelle robe quand on est invitée à un mariage ?

Des robes à prix doux pour mariées bohèmes

Déco mariage : les tendances rétro, rock, hippie

L'INFO DES MEMBRES

Mariage : Les robes pour témoins ou demoiselles d’honneur
Sélection de chaussures de mariage pour témoins ou demoiselles d’honneur