Tenue de mariage pour homme : comment s'habiller (ou l'habiller) ?

Tenue de mariage pour homme : comment s'habiller (ou l'habiller) ?
Tenue de mariage pour homme : comment s'habiller (ou l'habiller) ?
Comment choisir sa tenue de mariage ? La question est vitale pour nous, alors imaginez pour votre future moitié, membre d'une confrérie ayant la réputation (infondée ?) d'avoir des goûts douteux en la matière. Mais, plus que de goûts, c'est de traditions dont il s'agit, surtout en ce qui concerne un événement aussi codifié que le mariage. Afin de conseiller au mieux votre futur époux, notre expert de la redac ès élégance masculine nous rancarde sur la théorie... et la pratique.
A lire aussi

La tradition, que diable, la tradition !

Comme toujours dans le vêtement masculin, la tradition britannique est mère de toutes choses. Et le mariage ne fait bien évidement pas exception. Dans cette vénérable institution, le marié se doit de revêtir ce que l'on nomme en France une jaquette, et que la perfide Albion appelle le morning wear. On compte donc sur vous pour faire entendre raison à votre promis.

Alors, kezaco la jaquette ? C'est une veste (dans le cas du mariage, elle est noire ou anthracite) dont le dos se termine en basques (ce que l'on nomme communément une queue de pie), les revers sont en pointe et la fermeture à un bouton.

Sous la jaquette, on porte un gilet dont le boutonnage est droit (une seule rangée de boutons) ou croisé (deux rangées de boutons), avec ou sans revers, même si cette dernière option donne une allure plus affirmée. Et concernant la couleur, c'est gris perle ou coquille d'œuf. N'essayez pas de négocier, c'est ainsi.

Des tenues qui respectent la tradition, malgré les mocassins (gauche) et un gilet loufoque (droite) (Crédit : Jenny Roberts Landm / NEWSCOM SIPA)

>> Quelle robe quand on est invitée à un mariage ? <<

Côté chemise, c'est très classique, bien évidemment (le moment l'exige) : à rayures, voire unie si votre compagnon a la frilosité stylistique d'un babouin en Antarctique. Bleu (ciel), par exemple, c'est très bien, c'est un choix on ne peut plus sûr. On porte le tout avec une cravate à motifs géométrique discrets, comme sur la photo ci-dessus.


Et, pour finir, si votre futur époux se sent l'âme d'un véritable gentilhomme, faites pression pour qu'il se coiffe d'un haut-de-forme (en poil de castor, s'il vous plaît, et non en vulgaire laine bouillie). Il aura ainsi la dégaine d'un Churchill. Pas mal, non ? Enfin, tant qu'il ne vous promet pas du sang et des larmes.

La jaquette et le haut-de-forme dans Mary Poppins

Ça, c'est la tradition, la théorie en somme, puisque rares sont les mariés choisissant la jaquette de nos jours. Seuls les milieux les plus aisés et surtout conservateurs la plébiscitent. Pour le reste de la population, il ne s'agit que d'un vêtement à la douceur surannée pour les uns, voire un « truc de vieux schnock croulant et réactionnaire » pour d'autres. Vous aurez donc la possibilité de conseiller ce vêtement à votre fiancé si vous êtes convaincue que cela conviendra aux circonstances et à ses envies. Vous pouvez également opter pour les solutions alternatives qui suivent le cas échéant.

>> Mariage et robe de témoin : les 5 erreurs à ne pas commettre <<

La modernité, parlons-en

La modernité, c'est très mal, mais parlons-en tout de même, parce que peu de personnes tolèrent encore de se vêtir au goût de 1925 (surprenant, vous avez dit ?). Il est tout à fait possible pour votre fiancé de se vêtir de manière « passe-partout » et ce en ne laissant pas les portes ouvertes à toutes les fenêtres.

La solution, c'est de choisir ce que l'on appelle un costume de ville, c'est-à-dire un costume dont le tissu n'est ni en tweed, ni en velours côtelé, dont les poches sont fermées par un rabat et dont les motifs ne sont pas des carreaux. Pour la couleur, vous avez un choix presque illimité (en dehors du brun, réservé à la campagne ou aux loisirs, et du noir, pour les funérailles), mais il est recommandé de rester sobre. Privilégiez donc plutôt le gris, du clair à l'anthracite, ou le bleu marine, sous peine de passer pour un clown.

Un bon exemple de costume de ville avec Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur (crédit : Villard/SIPA)

Pitié, pas de col mao et autres originalités : le mariage n'est pas un concours de bizarreries. Lorsque vous vous replongerez dans vos photos de mariage d'ici trente ans, vous serez bien contente d'avoir fait pression pour que votre mari soit vêtu de manière intemporelle.

Ça, c'est NON.


Concernant la chemise et la cravate, nos conseils sont les mêmes que ceux du morning wear. Enfin, les souliers doivent être noirs, de préférence de type richelieu. En tout cas, pas de marron. Surtout pas. Le mariage est une des occasions les plus formelles qui soit. Vous ne voulez donc pas avoir l'impression que votre fiancé revient d'un promenade dans les champs, n'est-ce pas ?

Pour finir, et malgré toutes ces règles qui peuvent vous paraître horriblement rigides, gardez à l'esprit que votre mariage est l'un des événements les plus importants de votre vie. L'essentiel, après tout, reste que votre futur mari et vous soyez à l'aise.