Prix du carburant : le gouvernement annonce une baisse de 6 centimes par litre

L'État a annoncé le montant de son « coup de pouce » aux ménages sur les carburants : les prix diminueront de 6 centimes d'ici demain, et pour trois mois. Les associations de consommateurs dénoncent une baisse insuffisante.
A lire aussi
Prix du gaz : le gouvernement pourrait geler les tarifs
argent
Prix du gaz : le gouvernement pourrait geler les tarifs


6 centimes : c’est la baisse sur le prix des carburants par litre à la pompe annoncée par le gouvernement aujourd’hui, à l’issue d’une réunion avec les industriels. Cette baisse prendra effet dès maintenant, et se poursuivra sur trois mois. « 3 centimes pour les pétroliers et 3 centimes pour l'État. C'est un effort substantiel » a déclaré Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et des Finances. « Concrètement, c'est un euro et demi de moins » pour un plein de 25 litres. Mettant de côté la promesse de campagne de François Hollande de bloquer les prix, le gouvernement s’était engagé à réduire la fiscalité sur les carburants et à demander aux professionnels du secteur de faire un geste. En France, la grande distribution réalise environ 60% des ventes de carburant, devant les compagnies pétrolières (30%) et les autres détaillants (10%).

Ce « coup de pouce » est donc cofinancé par l’État, à hauteur de 300 millions d’euros, et par les industriels. « Ce sera à chaque opérateur d'annoncer jusqu'où il pourra aller » dans la baisse des carburants, et « j'espère que ce sera sensible pour le consommateur » a indiqué le président de l'Union française des industries pétrolières, Jean-Louis Schilansky. Total et Carrefour se sont dits prêts à jouer le jeu, de même que Leclerc et Système U, qui avaient devancé le gouvernement en proposant de vendre le carburant à prix coûtant à la rentrée.

Même si elle est supérieure à la fourchette de 2 à 4 centimes évoquée hier par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, cette baisse des prix fait face à un nouveau record du prix du gazole la semaine dernière, à 1,46 euro le litre. Avant même que ne soit annoncée la baisse, les associations de consommateurs avaient demandé un geste d’ « un peu plus de quelques centimes », et des mesures sur le long terme pour lutter contre la flambée des prix à la pompe. L'association Familles rurales affirme qu'en dessous de 10 centimes par litre, il n'y aura « aucun impact » sur le pouvoir d'achat des ménages.

Source : AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Comment réduire sa facture de carburant ?
Vive les voitures électriques !