Taxe à 75% : les artistes et les écrivains épargnés ?

Taxe à 75% : les artistes et les écrivains épargnés ?
Taxe à 75% : les artistes et les écrivains épargnés ?
Dans cette photo : François Hollande
La rumeur court au sujet d'une révision de la taxe des hauts revenus à 75%, l'une des promesses de campagne de François Hollande. Le taux d'imposition pourrait être abaissé, il ne concernerait que les revenus du travail, et non ceux du capital, et épargnerait les artistes, les cinéastes et les écrivains.
A lire aussi
"Matangi/Maya/M.I.A", à la rencontre d'une artiste brute et engagée
News essentielles
"Matangi/Maya/M.I.A", à la rencontre d'une artiste brute...


François Hollande a-t-il retourné sa veste sur la fameuse taxe à 75% ? D’après le site LesEchos.fr, il envisagerait de revoir sa copie sur cette mesure phare de sa campagne, mais l’information n’a pas été confirmée par le gouvernement.

Selon Les Echos, le taux chuterait de 75% à 67%, puisque la CSG (7.5%) et la CRDS (0.5%) seraient intégrées dans le calcul. Une façon d’alléger la note pour faire passer la pilule auprès du Conseil constitutionnel. Celui-ci menaçait de censurer la mesure si elle s’avérait vectrice d’inégalité devant l’impôt.

Mais surtout, ce taux d’imposition ne concernerait plus qu’une poignée de foyers fiscaux, bien loin des 35 millions annoncés au printemps. En effet, seuls les revenus annuels supérieurs à 1 million d’euros par an tirés du travail seraient taxés à cette hauteur, les revenus du capital échapperaient donc au couperet. Intérêts, dividendes et plus-values n’entreraient pas dans le calcul de la taxe, tout comme le fruit de la vente d’une entreprise par son patron. Concentrée sur les revenus d’activité ne réservant « aucun aléa et aucune prise de risque », la taxe en question laisserait donc tranquilles les artistes, les écrivains et les cinéastes, leurs revenus étant considérés comme « aléatoires ».

Bonne nouvelle enfin pour les couples à gros salaires. La taxe n’atteindra que les couples dont la somme des revenus dépasse 2 millions d’euros. Si ces dispositions étaient confirmées par Bercy la mesure ne concernerait donc finalement qu’un millier de foyers. Elle devrait en outre être limitée dans le temps, deux ans selon les Echos, sans attendre le retour à l’équilibre des finances publiques.

Nul doute que les éclaircissements de François Hollande sur le sujet vont être très attendus dans les prochains jours : il interviendra dimanche soir, 9 septembre, dans le journal de 20 heures de TF1.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Taxe à 75% : les entreprises commencent déjà à délocaliser
Taxe Hollande de 75% sur les hauts revenus néfaste pour l’économie
PS : la succession de Martine Aubry crée des contestations