"Taxe Nutella" sur l'huile de palme : difficile à digérer pour les consommateurs ?

"Taxe Nutella" sur l'huile de palme : difficile à digérer pour les consommateurs ?
"Taxe Nutella" sur l'huile de palme : difficile à digérer pour les consommateurs ?
Le Nutella, cette gourmandise si appréciée des petits et des grands, pourrait  bientôt coûter plus cher. En effet, après la bière, les sodas et autres boissons énergisantes, le Sénat envisage de soumettre tous les produits à base d'huile de palme à une nouvelle taxe, d'ores et déjà surnommée « taxe Nutella ». Une mesure très sérieuse, mais qui, pour l'instant, fait beaucoup rire sur les réseaux sociaux.
A lire aussi
Twitter : l’affaire Petraeus, le talent de Zlatan Ibrahimovic et la taxe Nutella
football
Twitter : l’affaire Petraeus, le talent de Zlatan...


C’est une nouvelle que les petits et les grands gourmands auront du mal à digérer. Après la taxe sur les sodas, la bière et les boissons énergisantes, une taxe pourrait bientôt s’abattre sur le Nutella, et d’une manière générale sur tous les aliments à base d’huile de palme.

126 000 tonnes d’huile de palme consommées chaque année en France

Extraite de la pulpe des fruits du palmier à huile, l'huile de palme, ingrédient végétal, entre dans la composition de nombreux produits de l’industrie agro-alimentaire, des chips à la mayonnaise aux biscuits en passant par les chocolats et glaces. Le Nutella est aussi concerné, à hauteur de plus de 15%. Chaque année, 126 000 tonnes d’huile de palme sont ainsi consommées en France, soit deux kilos par an et par habitant. Problème : cette huile est accusée non seulement d’être responsable de la déforestation, mais aussi d’avoir des effets nocifs sur la santé.

Afin de pousser l’industrie agro-alimentaire « à substituer à ces huiles (de palme, de palmiste et de coprah, ndlr.) de nouvelles compositions plus respectueuses de la santé humaine », le parlementaire socialiste Yves Daudigny a donc proposé un amendement au projet de budget 2013 de la Sécurité sociale, ce dernier prévoyant de multiplier par quatre les taxes sur l’huile de palme. Le Parlement envisage donc de soumettre ce produit, actuellement taxée à hauteur de 98,74 euros la tonne, à une contribution additionnelle de 300 euros la tonne, portant ainsi ses taxes à 398,74 euros la tonne.

« Si le gouvernement taxe le Nutella, je devrais vendre mon fils, malheureusement »

Résultat, si elle était adoptée, celle que l’on surnomme déjà la « taxe Nutella » rapporterait 40 millions d’euros par an à l’État. Quant aux consommateurs, ils devront débourser 6 centimes d’euros supplémentaires pour un pot d'un kilo, et 30 centimes pour pot de 5 kilos.

Des consommateurs qui, sur Twitter, s’amusent (pour l’instant) de cette nouvelle taxe. « Une taxe sur le Nutella ? Pourquoi pas... Comme ça les régimes seront plus faciles ! », plaisante ainsi une certaine @Elo_Weinmann, tandis que @slashisback affirme : « Après la taxe sur la bière, on va avoir la taxe sur le Nutella c’est ça ? Un président "normal" n’aurait jamais fait ça. » Enfin, si @maudcoillard envisage « de prendre un crédit » pour pouvoir continuer de faire face à sa consommation de Nutella, @Mcyril plaisante : « Si le gouvernement taxe le Nutella, je pense que je devrais vendre mon fils, malheureusement. » Et vous, que pensez-vous de cette « taxe Nutella » ?

Crédit photo : letelegramme.fr

VOIR AUSSI

« L'huile de palme fait l'objet d'appels à la modération »
Taxe sodas : les boissons énergisantes davantage taxées ?
Recette : comment réussir des churros maison ?

Dans l'actu