Déficit public : taxe de 2% sur les hôtels de luxe

Au lieu d'augmenter la TVA sur les tickets d'entrée dans les parcs à thème, une mesure qui aurait rapporté 90 millions d'euros à l'État, ce seront finalement les nuitées dans les complexes hôteliers de quatre étoiles et plus qui devraient être taxées.
A lire aussi


La TVA sur les billets pour les parcs à thème était initialement de 5,5%. Elle devait passer à 19,6% mais restera finalement telle quelle. Cette augmentation devait entrer dans le cadre du plan de François Fillon pour la réduction du déficit public. Vivement critiquée, à gauche comme à droite, elle a finalement été abandonnée. Pour remplacer cette mesure qui devait rapporter 90 millions d’euros, l’Assemblée nationale doit débattre aujourd’hui sur la création d’une taxe de 2% sur les prix des chambres des hôtels de luxe.
Mais d’ores et déjà, certaines personnalités politiques du parti de la majorité sont contre cette mesure. Le député Olivier Dassault ne se satisfait pas de cette taxation, estimant qu’elle pénaliserait le tourisme. Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, est lui aussi « formellement » opposé à cette mesure. Elle ne rapporterait que 20 millions d’euros en 2012 selon Philippe Marini, rapporteur UMP de la commission des Finances au Sénat. Il se pourrait alors qu’une autre taxe soit créée, sur l’achat de propriétés par des capitaux étrangers.

Nicolas Pouilley

(Avec AFP)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Déficit : les « baby loosers » doivent faire payer les vieux
Les fraudes fiscales et sociales coûtent 20 milliards d'euros à la France
Dette de la France : toutes les mesures du plan de rigueur
La maîtrise des déficits publics bientôt gravée dans la Constitution ?