Livret A : quelles alternatives pour placer son argent ?

Livret A : quelles alternatives pour placer son argent ?
Livret A : quelles alternatives pour placer son argent ?
Le gouvernement a décidé d'abaisser le taux de rémunération du Livret A à 1%. La mesure est effective depuis le 1er août. Alors que la rentabilité de dispositif diminue depuis plusieurs années, qu'il attire de moins en moins de Français, vers quel compte épargne peut-on désormais se tourner ?
A lire aussi

Les craintes récentes des épargnants étaient fondées. Le ministère de l'Économie a bien décidé de réduire la rémunération du Livret A de 1,25% à 1%, soit une baisse de 20%, et ce afin d'inciter les ménages à dépenser leur épargne disponible, relançant ainsi la consommation. Cela fait plusieurs années que le compte épargne le plus connu des Français voit son taux de rémunération diminuer. En juillet 2013, le gouvernement le faisait passer de 1,75% à 1,25%. En février 2011, il avait grimpé à 2%.

Livret de développement durable et Plan épargne logement

Face à cette diminution continue de la rentabilité du Livret (et ce, même en tenant compte de la diminution de l'inflation), à quel saint doit-on se vouer ?

Il existe d'autres dispositifs d'épargne. Les plus connus sont le Livret de développement durable (LDD, anciennement Codevi), qui offrent également 1% de rémunération. À choisir, donc, si le plafond de votre Livret A (22.950 euros) est atteint et que vous souhaitez disposez d'une épargne immédiatement disponible.

Le Plan épargne logement (PEL) est également une possibilité. S'il est rémunéré à 2,5%, votre capital sera bloqué pendant quatre ans. Ce compte peut-être tenu pendant douze ans maximum. Ce dispositif est destiné, comme son nom l'indique, à financer l'acquisition d'un logement. Au bout de quatre ans, vous pourrez souscrire à une offre de prêt dans cette optique. Attention, cependant : les intérêts du placement sont soumis à l'impôt.

>> Utilisation frauduleuse de carte bancaire : que faire ? <<

Livret jeune et Livret d'épargne populaire

Le Livret jeune. Un dispositif d'épargne réservé aux 12-25 ans, rémunéré à 2,75% net d'impôt avec un plafond de 1.600 euros. Si vous avez des enfants dans cette tranche d'âge, l'ouverture de ce compte est un bon complément aux autres possibilités de placement.

Le Livret d'épargne populaire (LEP). Ce placement est destiné aux personnes aux revenus modestes. En 2014, le revenu fiscal de l'année précédente ne doit pas dépasser les 19.140 euros (pour une part de quotient familial) afin d'y avoir droit. La rémunération est de 1,5% (exonérée d'impôts) et le plafond est de 7.700 euros.

>> Baisse des impôts en 2015 : qui est concerné ? <<

D'autres alternatives de placement existent mais sont non réglementées. Outre les livrets, elles prennent des formes très variables comme l'assurance-vie et, du côté des placements financiers, les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), les actions, les obligations ou encore les bons du Trésor. Les conditions et rémunérations variant selon chaque banque, le mieux est de les contacter afin de trouver la solution la plus avantageuse.