Les tenues à éviter au volant

Les tenues à éviter au volant
Les tenues à éviter au volant
Peut-on se chausser, s’habiller ou se coiffer comme on le souhaite avant de prendre le volant de sa voiture ?  A priori oui, puisque le Code de la route ne se prononce pas clairement sur le sujet. Sauf que dans les faits, certaines tenues peuvent rendre notre conduite inconfortable voire dangereuse.
A lire aussi


Pieds nus, chaussées de tongs, de chaussures à talons aiguilles ou compensés : peut-on vraiment porter n’importe quelle paire de chaussure pour prendre le volant de sa voiture, au risque, par exemple, que les semelles de nos sandales ou nos talons aiguilles se coincent  sous  les pédales ou dans le tapis de sol du véhicule ? Sur ce sujet, le Code de la route est très vague. Il stipule simplement que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champs de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non-transparents sur les vitres ». En outre, « le fait pour tout conducteur de contrevenir aux dispositions ci-dessus est puni de l’amende prévue par les contraventions de deuxième classe », précise encore l’article R412-6.

La législation laisse donc à l’appréciation des conductrices (et conducteurs) le choix de leurs souliers, mais dans certaines situations, pour des raisons de confort de conduite (ou de confort tout court) certaines tenues sont à proscrire. Par exemple…  

Pour une journée à la plage

On évite : Les tongs, le paréo noué au cou qui risque de se détacher pendant la conduite, la capeline qui s’envolera au moindre courant d’air et les cheveux au vent qui, s’ils sont longs, pourraient nous boucher la vue à un moment inopportun.
On adopte : Les lunettes de soleil pour ne pas être éblouie (adaptées à notre vue, c’est encore mieux), les sandales à brides.

Pour une soirée

On évite : Les talons de 12 centimètres qui peuvent donc se coincer dans le tapis de sol et que l’on va assurément abîmer en conduisant, la retouche mascara-rouge à lèvres au moindre ralentissement.
On adopte : Les ballerines que l’on sera, qui plus est, ravie de retrouver en fin de soirée pour soulager nos pieds endoloris.

Pour un entretien d’embauche

On évite : Le top en soie au dos duquel, embouteillage et stress pré-entretien obligent, d’horribles auréoles auront fait leur apparition à la descente du véhicule.
On adopte : Un parapluie pour parer à toute éventualité, des vêtements qui ne craignent pas la transpiration. Un doute à ce sujet ? Inspirez-vous de ce mode d'emploi pour choisir la bonne tenue pour cet entretien.

Pour l’examen de conduite

On évite : Toutes les tenues dans lesquelles on ne se sent pas vraiment à l’aise : de la minijupe crayon qui remonte bien trop haut une fois assise au jean slim trop serré et qui nous coupe la respiration sans oublier les chaussures inadaptées. Si possible, on oublie aussi le stress et la peur (plus facile à dire qu’à faire mais ces quelques conseils devraient vous aider à gérer votre stress).
On adopte : Des vêtements amples, des chaussures plates et la positive-attitude.