Les 10 cadeaux qui n’étaient pas sur votre liste au Père Noël !

Les 10 cadeaux qui n’étaient pas sur votre liste au Père Noël  !
Les 10 cadeaux qui n’étaient pas sur votre liste au Père Noël !
Ne soyons pas hypocrites, Noël, c’est avant tout une fête commerciale. Le Père Noël s’en met plein les poches chaque année, et il faut parfois voir avec quoi. Petits comme grands, personne n’est épargné par le cadeau qui craint, même s’il part souvent d’une bonne intention.
A lire aussi


Zoom sur la liste au Père Noël que vous n’aviez pas faite et qui a pourtant atterri sous votre sapin, le sourire moqueur aux lèvres.

Chez les adultes, commençons avec :


- Le pull tricoté d’avant-guerre, démodé, taille XL alors que vous faites un petit 36. Mémé Simone s’est pourtant donné du mal. Dommage qu’elle ait construit son patron à partir du catalogue Phildar (année 1971)

- Le distributeur de "tic-tac" en forme de chien. Avec le petit bonbon (couleur caca) qui ne contient que deux calories qui sort du derrière de l’animal. Difficile de ne pas piquer un fou rire avec un cadeau pareil.

- La BD XII n°7. Oui, vous adorez cette collection, sauf que vous n’aviez pas encore acquis le numéro 5, ni le 6 d’ailleurs. L’acheteur a voulu bien faire, mais il a omis de procéder dans l’ordre.

- Le papier de toilettes décoré de rennes (ce n’est malheureusement pas une blague, j’ai mené mon enquête sur les réseaux sociaux)

- (Dans le même registre, et toujours véridique d’après mon enquête) L’abattant pour toilettes : « joyeux Noël ma chérie, je t’ai acheté un abattant pour les toilettes, il te plaît ? ».

Chez les enfants, pas de pitié non plus. Sous le sapin, il y a malheureusement :


- Le tambourin (variante : la guitare, le xylophone ou la trompette) : c’est vrai, P’tit Loup l’adore. Mais pas vous. En bon parent (indigne ?), vous écraserez l’objet du tapage nocturne dès la première occasion venue, quitte à faire hurler votre enfant pendant des jours.  +1 pour les décibels dans tous les cas. -1 pour votre attitude, c’est pas très joli tout ça…

- Carlo le crado. Il faut le voir pour le croire. Le but : retirer les matières douteuses du nez de l’ami Carlo sans faire exploser son cerveau. Quel régal ! À se demander ce qu’ont consommé comme substances toutes aussi douteuses les géniaux chefs de projets de chez Goliath…

- L’anti-Barbie dans son cercueil. Ok : les fabricants ont voulu faire passer le message… Toutes les filles ne font pas du 36 et n’ont pas une poitrine galbée et une taille de guêpe. De là à commercialiser Draculaura, son cercueil et sa chauve-souris qui fiche les jetons… On passe d’un extrême à l’autre… À quand le juste milieu au rayon des poupées pour petites filles de 7 ans ?!

- La tourista, vous connaissez ? Ou pas, d’ailleurs, ce serait mieux pour vous. Mais avez-vous eu vent de Toutou Rista ? Prenez un teckel en forme de saucisson qui avale de la pâte à modeler pour la ressortir par le derrière sous forme de crottes. Tout un concept !

- Le kit «femme au foyer » avec aspirateur, serpillère et autres joyeusetés, le tout dans les tons rosés pour bien faire ressentir qu’il est destiné aux parfaites petites ménagères de moins de 5 ans, trop jeunes pour y voir une réelle preuve de sexisme.