Accouchement, couches, scolarité, permis... : combien coûte un enfant ?

Accouchement, couches, scolarité, permis... : combien coûte un enfant ?
Accouchement, couches, scolarité, permis... : combien coûte un enfant ?
Dans cette photo : Vanessa Paradis
Non, il ne s’agit pas de foncer sur Le Bon Coin pour y vendre la chair de sa chair mais bien de faire le point sur le coût véritable d’un enfant. Si aujourd’hui, les Allemands rechignent à se reproduire, considérant que ce poste de dépense est beaucoup trop élevé, en France, nous sommes beaucoup mieux lotis. Pourtant, couches, nounou, école et petits pots ont bien un prix. Oui, mais lequel ?
A lire aussi
Mariage : combien ça coûte d'être invité ?
argent
Mariage : combien ça coûte d'être invité ?

Plus que quelques jours avant l’arrivée de la prunelle de vos yeux, celle qui va révolutionner vos jours (et vos nuits !), l’impatience et l’appréhension vous gagnent.

Concernant les dépenses, vous avez certainement déjà anticipé sur celles liées à :

L’accouchement

De 300 à 3000 € (voire à 10 000 € si, comme Vanessa Paradis, Marion Cotillard ou Mélissa Theuriau, vous comptez donner la vie à l’Hôpital américain) selon une étude publiée par le site Mutuelle.com en 2011. La Sécurité sociale, elle rembourse 313,50 €, 418 euros pour une grossesse multiple. Mieux vaut donc opter pour l’hôpital public ou la clinique conventionnée qui, a priori, ne vous coûteront rien.

Les indispensables du kit de naissance

Pour un premier enfant, à moins de vous faire prêter quelques « grosses pièces » et trousseau par des copines (ce qui reste la meilleure option, la plupart de ces encombrants objets ne servant pas plus de quelques mois), les grosses dépenses commenceront dès avant la naissance. Vous ne pourrez en effet pas passer à côté de :

- La poussette et son maxi-cosy (eh oui, la poussette « canne », bien moins chère, ne peut accueillir les nourrissons) : de 100 € environ à 1000 € pour la Bugaboo, celle des stars (décidément peu regardantes quant à la dépense pour leur royal babies).

- La table à langer : de 0 € pour les adeptes de la serviette sur canapé à 15 € le coussin à langer posé sur une commode, la table à langer pouvant grimper jusqu’à 300 € pour un combi-baignoire.

- Le porte-bébé : compter 100 € environ pour un Babybjorn, la « star » des porte-bébés, 40 € en moyenne pour l’écharpe.

- Les biberons : Soyez prévenue, vos conversations et centres d’intérêt vont changer. "Avène ou Dodie ?" seront vos nouveaux "bustier ou combi ?" Compter 10 € environ pour un biberon complet, sachant que vous en changerez certainement, espérant chaque fois trouver celui qui stoppera miraculeusement les maux de ventre de votre bébé grâce à des systèmes sophistiqués. Pour le lait, compter de 60 à 80€ par mois de lait en poudre. De l'avantage non négligeable de l'allaitement...

- Les couches : les 6 premiers mois, vous utiliserez quelques 900 couches qui vous reviendront à 230 euros en moyenne. On estime qu’un bébé coûte jusqu’à 1500 € en couches jetables jusqu’à l’acquisition bénie de la propreté. Opterez-vous pour l'inquiétante couche lavable (bien moins chère) ?

Vêtements, gadgets en tous genre qui vous promettront monts et merveille (un bébé silencieux, un éveil précoce, des nuits paisibles…) et inutiles notoires que vous ne saurez pas repérer (comme les bodys en taille « naissance », que vous utiliserez une fois, voire pas), sachez éviter les pièges des dépenses superflues qui plomberont un budget déjà bien entamé.

La garde

Selon une étude du ministère de la Cohésion sociale, il faut compter entre 230€ (en crèche en moyenne) et 1000 euros par mois (lesquels peuvent augmenter selon la région, les horaires et le nombre d’enfants à charge) pour faire garder son enfant à plein temps. Les fêtards apprendront ensuite à rogner sur leur budget lingerie, préférant opter pour la case « baby-sitter », et n’iront plus jamais au ciné (ciné à 2 + restau + baby-sitter = 100 € minimum…).

L’« après »

« Quand il n’aura plus de couches, je serai riche ! », vous dites-vous. Que nenni ! S’il est vrai qu’après son entrée en école maternelle, vous ferez une économie de nounou, la scolarité dans le public étant gratuite, il vous fera compter avec les fournitures. Selon l’assureur Axa, environ :

Maternelle : De 0 à 50 €

Cours préparatoire : De 50 à 130 €

6e : De 100 à 260 €

Seconde générale : De 110 à 250 €

Seconde professionnelle : De 250 à 600 € (suivant la filière)

Mais aussi avec la cantine (entre 150 € et 600 € par an), le centre aéré ou la garde « sortie d’école ».

Toutefois, l’état aide les familles grâce à l’allocation rentrée scolaire (393,54 € par enfant de 15 à 18 ans) et les différentes bourses (de lycée, au mérite et d’enseignement d’adaptation).
Le plus dur sera, avec l’âge, de résister aux injonctions d’enfants puis d’ados qui n’accepteront plus docilement de porter les pulls à bouloches de leurs frères ou de customiser les robes à smocks de leurs sœurs (les doublons de même sexe coûtent bien moins cher, sachez-le...). Iron Man, toupies Beyblade et autres Kittie-marottes de cour de récré viendront fatalement plomber le budget familial, avant que n’interviennent les intraitables diktats de la mode puis les sorties du samedi soir.

1200 € en moyenne pour le permis de conduire...

Viendront ensuite ce satané permis de conduire (estimé, selon le rapport Lebrun en 2008, à 1200 € en moyenne) et ses heures hors forfait facturées à prix d’or (40 € de l’heure en moyenne : compter donc 2100 € pour une 2e tentative, 2600 euros pour une 3e et ainsi de suite…), les vacances, l’argent de poche et les voyages à l’étranger des quelques Tanguy qui auront décidé de rester longtemps avec papa-môman tant on est bien chez eux. A ceux-là, il sera bon de conseiller des jobs d’été, afin de leur apprendre à gérer, dès lors, leur propre budget tout en se frottant pour la première fois au monde professionnel impitoyable qui les attend, et dont papa maman extraient miraculeusement, depuis des années, ces fameux euros qu’ils réclament à cor et à cris.

Pour un total de 100 000 € par enfant

Une étude américaine avait calculé que, de sa naissance à sa majorité, un enfant coûtait environ 200 000 euros (hors frais de scolarité) à ses parents. En France, d’après différentes études rendues publiques par des organismes au plus près des familles (Credes, Unaf, Secodip, Familles rurales, Cidef, Centre textile de conjoncture et d’observation économique pour l’habillement, Confédération syndicale des familles), le coût d’un enfant tournerait autour de 100.000 euros de sa naissance à ses 18 ans.

Petite consolation toutefois, si un premier enfant monopoliserait près de 20% du budget familial à sa naissance, le second, lui, n’engendrerait pas la même proportion de dépenses, fort heureusement (grâce au fameux pull bouloche, entre autres). En revanche, l’arrivée du troisième larron, nécessitant bien souvent un déménagement pour toute la famille, réactiverait sérieusement la machine à cash…

Une fois passées ces douloureuses péripéties budgétaires, il ne vous restera plus, ensuite, qu’à enchaîner joyeusement, comme les Beckham.

Comment ça, ça n’a rien à voir ? 

Plus d'actu sur : Accouchement

Ce tuto sur l'accouchement avec une balle de ping pong fait le buzz
4 conseils pour rebooster sa libido après un accouchement
4 mythes post-accouchement qui sont (en fait) complètement faux