Père Noël : les bourdes à éviter pour ne pas le griller

Père Noël : les bourdes à éviter pour ne pas le griller
Père Noël : les bourdes à éviter pour ne pas le griller
Depuis des années, vous aviez perdu l’habitude de couvrir le Père Noël mais voilà, maintenant, vous êtes parents et votre progéniture croit dur comme fer à l’existence du vieux barbu ventripotent conçu par Coca-Cola. Bonne nouvelle : la fameuse magie de Noël des téléfilms de M6 va réintégrer votre foyer. Mauvaise nouvelle : vous allez devoir être très prudent pour maintenir coûte que coûte cette croyance irrationnelle qui fait les plus beaux souvenirs d’enfance. Et croyez-nous, ça ne sera pas facile… Voici le B.A-BA des gaffes à éviter, et quelques solutions pour tenter de les rattraper.
A lire aussi
Et si les pères s'emparaient du sujet des règles ?
News essentielles
Et si les pères s'emparaient du sujet des règles ?

1. Le coup du papier cadeau

La bourde : encore peu aguerri, vous avez empaqueté les cadeaux du petit avec ce même papier qui traîne sur la table de la salle à manger depuis des semaines. Oui, vous savez, celui qui avait également servi pour son anniversaire…
La phrase qui tue : « Bah… c’est notre papier cadeau », assorti d’un regard suspicieux du type « Ne me dis pas que… »
Le rattrapage aux branches : répondre « Bah ça alors ! Sacré Père Noël, il connaît bien nos goûts ! »


2. Le coup des courses de Noël

La bourde : Emportée par l’exaspération, vous lâchez à votre conjoint devant l’enfant abasourdi : « Bon, on achète quoi pour ta mère à Noël ? Elle hait toujours nos cadeaux de toute façon ! » La phrase qui tue : « Bah… C’est pas le Père Noël qui apporte les cadeaux pour mamie ? »
Le rattrapage aux branches : arguer que le vieil homme s’occupe des enfants mais que les adultes, eux, s’offrent mutuellement des cadeaux pour que tout le monde en ait. Quoique pour mamie, on n’est pas très sûre finalement…

3. Le coup du type du supermarché

La bourde : devant l’hyper, dans la rue, au fast-food, ils sont partout, ces Père Noël souvent cheap et pas bien ressemblants, la fausse barbe de traviole et les baskets crades qui dépassent du costume bon marché. L’enfer…
La phrase qui tue : « Maman, pourquoi y’a trois Père Noël qui discutent ? »
Le rattrapage aux branches : « Ah ça ? Hihi. Euh… Non ce n’est pas THE Père Noël mais des gens déguisés comme toi avec les costumes de Super Héros / princesse. »
Écueil : à tous les coins de rue, l’enfant vous demandera : « Et lui, c’est le vrai ?»


4. Le coup de la susceptibilité

La bourde : l’enfant, déçu devant le cadeau de tata, lâche « Ah mais naaan c’est nul ce truc c’est pour les bébés » avant de le jeter avec dédain sur le côté. Horrifiée, vous répondez : « Mais Arthur, ça va pas non ! Excuse-toi ! » - Bah quoi, il est pas là le Père Noël, il saura pas…
Le rattrapage aux branches : « Ah mais tu ne sais pas ! Il est peut-être dans la cheminée à écouter pour voir si les cadeaux te plaisent. Si si, ça arrive souvent [gros yeux]. HOOOOooooo, mais qu’ils est CHOUETTE ce hochet en crochet ! Hein Arthur ? »

5. Le coup du « on va le changer »

La bourde : Tata s’est trompée. Au lieu du bateau Pirates Playmobil, elle a pris le château fort (a-t-on idée aussi…). Drame et larmes à l’Ouest : « On l’a déjààààààà Bouuuuuh !!! ». Rassurante, vous lâchez « C’est pas grave, on va aller le changer ! ». Ce à quoi l’enfant répond très justement : « Bah… On peut pas le changer on va pas aller au Pôle Nord ! »
Le rattrapage aux branches : répondre « Ah… Oui mais ce que tu ne sais pas, c’est que le Père Noël est très ami avec les messieurs de la Grande Récré et il leur a demandé de bien vouloir changer les jouets des petits enfants qui ne convenaient pas. Pas bête, hein ? »

Vous l’aurez compris, conserver ce lourd secret ne sera pas tâche facile. Beau-frère mal déguisé apportant les cadeaux (« C’est tonton je l’ai reconnu ! » « Mais non pas du tout, pourquoi tu dis ça ? »), petites phrases prononcées sans réfléchir, tiers peu aguerris, copains de l’école, grands frères et sœurs, télévision et autres pin-ups en body rouge et fourrure sur les kiosques à journaux, votre chemin sera semé d’embûches et les questions de plus en plus pressantes et soupçonneuses avec le temps. Alors surtout tenez bon car rappelez-vous combien il était doux d’y croire…

Joyeux Noël !

Plus d'actu sur : Noël

Recettes de Noël : la sélection de Terrafemina
Personnalisez vos cadeaux de Noël !
Cadeaux de Noël : ce que veulent les hommes