Top 30 des mots chelous utilisés par les ados pour qu'on ne les comprenne pas

Top 30 des mots chelous utilisés par les ados pour qu'on ne les comprenne pas
Top 30 des mots chelous utilisés par les ados pour qu'on ne les comprenne pas
Ras le bol de ne rien comprendre à ce que dit cet énième candidat des « Anges de la téléréalité » qui ne s’exprime qu’avec des mots inconnus au bataillon ? Le langage de votre ado est parfois digne d’une énigme codée à décrypter et ce dernier prend un malin plaisir à faire en sorte que vous ne le compreniez pas ? Rien de tel qu’un dictionnaire Ados / Français pour y voir plus clair. Prenez des notes.
A lire aussi

Il est rarement simple de comprendre un adolescent. Que ce soit lorsque l’on lit ses SMS à base de lettres majuscules et d’abréviations incompréhensibles, ou quand on l’entend parler avec des expressions étranges. Pas étonnant alors que les « yeuves » aient souvent « le seum » de ne rien « entraver » au langage très 2.0 (mais pas que) des ados. Mais plutôt que d’ « être en bad », autant tenter de s’approprier ce langage souvent imagé et inspiré d’autres langues.

Pour vous aider dans cette quête, Terrafemina a relevé 30 mots et expressions avec lesquels vous familiariser afin de tenter d’ouvrir le dialogue avec un adolescent, ou au moins de le comprendre sans passer pour le ringard du coin. Ce qui est déjà un bon début.

AVOIR LE BON ICE

Contrairement à ce que pourraient croire les amateurs d’anglais, « avoir le bon ice » n’a strictement rien à voir avec la glace. En réalité, cette expression signifie « avoir un bon look ».

L’exemple en situation : « Tu as trop le bon ice avec ces nouvelles baskets »

ÊTRE EN BAD

Cette fois, une connaissance de l’anglais vous donnera un bon ordre d’idée pour comprendre l’expression « être en bad » qui veut dire « l’avoir mauvaise ».

L’exemple en situation : « Je suis trop en bad depuis que les vacances son terminées »

BOLOSS

Bien plus connu, le terme « bolosss » est parfois considéré comme ringard même s’il reste indémodable dans les cours de lycée. Si vous n’êtes pas encore au parfum, un « boloss » n’est autre qu’un pauvre garçon, un ringard naïf. Bref, celui que l’on qualifiait avant de « boulet ».

L’exemple en situation : « Ce mec c’est trop un boloss à croire qu’il a le bon ice avec ses baskets » (un combo)

C’EST CALÉ

Difficile de deviner ce que signifie l’expression « C’est calé » puisqu’elle veut dire « c’est trop cool ». Maintenant, vous êtes prévenu.

L’exemple en situation : « C’est trop calé d’être en vacances »

C’EST POCHE

Attention, expression qui nous vient directement du Québec ! Dire de quelque chose que « c’est poche » veut dire que « c’est nul ». En gros tout le contraire de « C’est calé ». Bah oui, faut suivre.

L’exemple en situation : « C’est trop poche de ne pas avoir d’iPhone 6 »

ÇA BÉCAVE

Voilà une expression bien mystérieuse et pourtant très simple. « Ça bécave » signifie ni plus ni moins que « kiffer » (bien trop simple à comprendre). Autrement dit, dire que quelque chose bécave veut dire que cela déchire, que c’est génial.

L’exemple en situation : « Terrafemina, ça bécave trop »

CHILLER

Nouvel avantage pour les anglophones puisque le verbe « chiller » vient de l’anglais « to chill » qui veut dire « prendre du bon temps », « glander ». Mais toujours avec une connotation positive.

L’exemple en situation : « Laisse-tomber, je chille grave »

CHIMIQUE

Ah, un mot en français dont on pense à peu près voir le sens ! Sauf que dire de quelqu’un qu’il est « chimique » ne veut absolument pas dire qu’il aime la chimie, mais plutôt qu’il a des réactions étranges. Rapport aux mélanges parfois bizarres que l’on fait en chimie justement.

L’exemple en situation : « Cette fille est trop chimique, elle adore Nabilla. »

CRARI

Cette fois, impossible de deviner ce dont il s’agit. « Faire crari » veut dire « faire genre ».

L’exemple en situation : « Tu te crois drôle crari t’es le nouveau Jamel ? »

DAR

Mot à double sens ici. Selon le contexte, « dar » peut vouloir dire que quelque chose est cool, ou bien au contraire que c’est mauvais.

L’exemple en situation : « Trop dar j’ai eu une sale note ce matin » / « Le film de ce matin était trop dar ! »

>> Le Top 50 des expressions pro les plus exaspérantes du moment <<

METTRE UNE DISQUETTE

Expression nettement plus connue, et surtout très populaire parmi les candidats de téléréalité. « Mettre une disquette » signifie « faire un sale coup à quelqu’un », « duper ».

L’exemple en situation : « J’ai mis une disquette à ma mère en lui disant que j’allais bosser. »

ÊTRE GHETTO

Si on dit de votre vie qu’elle est « ghetto », cela n’est pas du tout un compliment. En effet, l’expression « être ghetto » qui s’applique aussi bien à des personnes qu’à des situations ou des objets, veut dire « ne pas être cool du tout », voire carrément « être ridicule ».

L’exemple en situation : « Ma vie en ce moment c’est trop ghetto »

FAIRE SON KEVIN

Voilà bien une expression indémodable depuis des années ! « Faire son Kévin » veut tout simplement dire « faire son bébé », et donc être totalement puéril. En gros être pénible.

L’exemple en situation : « Arrête de faire ton Kévin, c’est relou »

FAIRE UN TÊTE-A-TÊTE

Vous pensez savoir ce que veut dire l’expression « avoir un tête-à-tête » ? Et bien vous vous trompez ! Ici, rien à voir avec l’amour ou le romantisme puisque cela veut dire « avoir une dispute » et par extension « se battre ».

L’exemple en situation : « Viens, on va se faire un petit tête-à-tête. »

GARDER LA SCHWEPPES

Fan de la célèbre boisson pétillante ? L’expression « garder la Schweppes » n’a pas grand-chose à voir avec puisqu’elle veut dire « garder la forme ».

L’exemple en situation : « Faut pas déprimer, garde la Schweppes mec ! »

>> Comprendre le langage SMS des ados <<

GAVA

Exit l’anglais et place au javanais avec le mot « Gava » qui veut tout simplement dire « mon gars », « mec ».

L’exemple en situation : « Allez Gava c’est parti »

C’EST LA HASS

D’origine arabe, l’expression « c’est la hass » veut dire que c’est « trop la galère » et beaucoup d’autres dérivés comme « c’est la crise », ou encore « c’est la misère » et parfois même « c’est la honte ». Un mot délicat à utiliser donc.

L’exemple en situation : « C’est trop la hass ce DM de maths »

HASSOUL

Voilà un mot bien pratique dans une discussion. Issu de l’arabe, « Hassoul » veut dire « bref », « En tout cas »… Un petit mot de transition pour changer de sujet en cours de route quoi.

L’exemple en situation : « J’en ai trop marre de mes parents, ils ne veulent pas me payer une PS4, hassoul, on peut jouer chez toi à la place »

LES LOVÉS

Impossible de deviner ce que veut dire l’expression d’origine manouche « les lovés » (qui ne s’utilise qu’au pluriel). En effet, celle-ci n’a rien à voir avec l’amour, mais veut dire « l’argent », ou « les moyens ».

L’exemple en situation : « Je n’ai pas les lovés pour m’offrir ça »

OSEF

Expression plutôt trouvée sur Internet (à l’écrit donc), « OSEF » commence à se développer aussi à l’oral. Il s’agit d’un acronyme pour « On s’en fout ». Et les jeunes en raffolent.

L’exemple en situation : « Le cours de maths est à 9 heures, mais OSEF on peut sécher »

PASSER CRÈME

Exit le trop classique « c’est nickel » ! Maintenant pour dire que quelque chose passe bien, on dire qu’il « passe crème ». C’est beaucoup plus stylé.

L’exemple en situation : « Elle passe crème cette chanson »

PEUFRA

« Belle gosse » ? Trop ringard. « Belle plante » ? pareil. « T’es trop canon » ? Trop facile à comprendre. Aujourd’hui, pour dire d’une fille (et pourquoi pas d’un garçon) qu’elle est particulièrement belle et attirante, on dit qu’elle est « peufra ». Le contraire d’ « être un thon » quoi.

L’exemple en situation : « Elle est trop peufra cette fille »

POSEY

Parce qu’ « être peinard » c’est totalement ringard (et surtout totalement compréhensible par les parents), les jeunes disent qu’ils sont « posey », ce qui veut dire exactement la même chose. On peut faire varier le nombre de « PO » pour accentuer l’idée

L’exemple en situation : « Je suis posey avec ma copine » et la variante « Je suis popopoposey avec ma copine »

AVOIR LE SEUM

Dérivé d’un mot arabe, « avoir le seum » signifie « être dégoûté », « avoir la haine ».

L’exemple en situation : « J’ai trop le seum de ne pas pouvoir venir »

SOUM-SOUM

Faire quelque chose en « soum-soum » veut dire le faire discrètement, en sous-marin.  L’équivalent de « en douce » quoi. Facile à retenir pour le coup, et plutôt amusant.

L’exemple en situation : « Allez, on fait ça en soum-soum rapidement »

TISER

Verbe de plus en plus connu, « tiser » veut dire « boire de l’alcool ». Tout simplement. Par extension, si on vous parle de « tise », il s’agit d’alcool.

L’exemple en situation : « On se rejoint pour tiser ensemble ? »

TL – DR

Une fois encore, il s’agit ici d’une expression que l’on trouve principalement à l’écrit, mais qui est difficile à décoder pour un néophyte. « TL – DR » signifie qu’un texte (ou un document) était trop long à lire et qu’on ne l’a pas fait. Cela provient de « Trop Long – Didn’t Read ».

L’exemple en situation : "Il était pas TL - DR l'article de Terrafemina ? T'es ouf, il passait crème."


TROP FAT

Si dire de quelque chose qu’il est « fat » veut dire qu’il est « gras », l’expression « trop fat » veut plutôt dire que quelque chose est énorme. Ce terme ne s’applique pas aux personnes. Un faux ami en bref.

L’exemple en situation : « J’ai un truc trop fat à dire. »

YOLO

Très connu et très utilisé chez les jeunes, le terme « Yolo » est l’acronyme de l’expression « You Only Live Once » et n’est donc rien d’autre qu’une version anglaise de notre « Carpe Diem » latin.

L’exemple en situation : « Je me suis saoulé la veille de l’exam. YOLO »

YEUVES

Rien de mieux que de conclure avec le mot « yeuves » qui signifie évidemment « vieux ».Un peu le sentiment que l’on a en découvrant tous ces mots et ces expressions qui enjolivent le langage de ces chers ados.

L’exemple en situation : « T’es trop yeuve pour comprendre de toute façon. »

Mots et expressions tirés du Dictionnaire Ados - Français de Stéphane Ribeiro chez FIRST Éditions.