Kim Kardashian et Kanye West ont-ils des problèmes de baby-sitter ?

Kim Kardashian et Kanye West ont-ils des problèmes de baby-sitter ?
Kim Kardashian et Kanye West ont-ils des problèmes de baby-sitter ?
Dans cette photo : Kim Kardashian
Depuis la naissance de leur fille North en juin 2014, il semble que le couple formé par l’élégante maman et son spirituel époux ait de sérieuses difficultés à trouver une nounou. En témoignent les récentes vidéos montrant la fillette forcée d’accompagner ses parents déboussolés à la Fashion week. Too bad.
A lire aussi

Comme beaucoup de parents, il semble que Kim Kardashian et Kanye West peinent à faire garder leur fille North West. Baby-sitter qui se décommande au dernier moment, nounou trop chère, crèche en journée pédagogique, tout le monde a connu ça, et c’est forcément ce qui arrive à nos jeunes parents-stars chaque fois qu’ils emmènent leur petite fille aux défilés de mode comme ce fut le cas le week-end dernier. Car quelle autre explication pourrait-on trouver à la présence incongrue d’une fillette de dix-huit mois tout de cuir vêtue à un tel événement où, entourée d’adultes immenses, inexpressifs et entassés en rangs d’oignons, elle fut contrainte de supporter le silence, la chaleur et le spectacle passionnant d’anorexiques bulgares défilant sur un podium ?

Pauvre Kim qui dut ainsi infliger à sa fillette, comme en septembre dernier, le mur de flashs crépitants des dizaines de photographes leur hurlant de se tourner vers eux, ce qu’elle fit, condamnée à poser en famille devant ces voleurs d’image (regardez la vidéo, c'est impressionnant).

C’est certainement pour cette raison, également, que la douce starlette se sent obligée de vêtir un enfant qui marche à peine de dentelles sexy recouvrant son anatomie poupine, de la sangler dans des futes en cuir ou de lui imposer le port d’une épaisse tenue Alexander Wang sertie de boutons de cuivre sous les sunlights étouffants du défilé éponyme pour ne pas froisser le généreux créateur. Bah oui, quoi. Quand on est sur le front row – contrainte et forcée, certes, mais fatalement shootée pour l’éternité –, il faut bien se soumettre au dress code environnant, enfant de trois ans ou pas.

Mais voilà, ce week-end, au défilé de papa, North a craqué. Burn out infantile. Coincée entre Anna Wintour et Beyoncé (laquelle aurait pu filer le numéro de sa nounou, soit dit en passant), délicatement posée sur les genoux de maman, toute bien décorée pour ne point jurer avec le look maternel (la salopette Kiabi, ça le faisait a priori pas), Nori s’est fait remarquer. Pire que ça, dans le silence so chic du défilé Wang seulement ponctué par une douce musique d’ascenseur sur laquelle le public concentré focalisait son écoute, un cri a surgi. Celui de la rébellion.

Pas de toboggan, pas de potes de petite taille, aucun biscuit, de jus de pomme, de baballe ou de Kaplas... Mais qu’est-ce qu’elle foutait là ? N’est pas Harper Beckham qui veut, laquelle sait se tenir dans le beau monde et ne manque jamais une occasion de faire de gracieuses amabilités au Diable Wintour lorsqu’elle assiste, sage comme une image de papier glacé, aux défilés sur les genoux de son papa David. Las, Kim et Kanye doivent être bien déçus par tant d’indiscipline chez leur descendance qu’ils eussent manifestement aimé joujou fashion parfaitement intégré au tableau de famille statique qu’ils travaillent avec une discipline qui fait froid dans le dos.

Tous ces efforts anéantis pour un caprice de plouquette au supermarché ! Non mais a-t-on jamais vu le chien de Paris Hilton ou les mecs de Sharon Stone leur coller la honte comme ça ?

Ah zut, Kim et Kanye avaient oublié qu’il s’agissait d’une enfant… La plaie.

La prochaine fois, peut-être prendront-ils le number de la nounou de B., finalement.