Les contraceptifs, une protection qui nous coûte cher !

Les contraceptifs, une protection qui nous coûte cher !
Les contraceptifs, une protection qui nous coûte cher !
Stérilet, implants, anneau vaginal ou patch, avec la profusion des moyens de contraception, la pilule classique deviendrait presque démodée ! Obsolète, peut être, mais au moins remboursée! Aujourd’hui, seulement  65% des contraceptifs sont pris en charge par la sécurité sociale…de quoi indigner le Planning familial.
A lire aussi

« Ensemble pour le remboursement de toutes les contraceptions ! », un message fort lancé par le Mouvement pour le Planning familial (MPF) à l'occasion de ses portes ouvertes le 28 et 29 mai.

L’objectif de cette campagne nationale est d'obtenir le remboursement de tous les moyens de contraceptions. Pendant deux jours, l’association incitera les femmes et le personnel médical à réclamer le droit au remboursement en envoyant des cartes au Ministère de la Santé.


La pilule n’est plus aujourd’hui le seul moyen de contraception existant, elle est même de moins en moins appréciée par les femmes et souvent mal utilisée. Selon l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), sur 200.000 IVG effectués par an, 72% concernent des femmes utilisant la pilule comme moyen de contraception.


D’autres contraceptifs sont aujourd’hui de plus en plus en vogue. L’anneau vaginal ou le patch, simples d’utilisation, permettent une contraception efficace durant plusieurs semaines. Le seul problème est leur coût (environ 170 euros par an) qui n’est absolument pas pris en charge par la Sécurité Sociale. L’IGAS dénonce une absence de choix réel de la contraception qui nuirait à son efficacité. Les femmes choisiraient la pilule parce que celle-ci est généralement  remboursée. De ce fait, le MPF réclame le remboursement de tous les contraceptifs.

Hélène Cerneau

En savoir plus :

Le site du planning familial

Aller plus loin :

Une nouvelle pilule pour notre libido?

Dans l'intimité du Planning familial: "les bureaux de dieu"

Pour ou contre: le préservatif anti-viol?