Ania Lisewska : 100 000 relations sexuelles pour le Guiness des records

Ania Lisewska : 100 000 relations sexuelles pour le Guiness des records
Ania Lisewska : 100 000 relations sexuelles pour le Guiness des records
À vingt ans, la Polonaise Ania Lisewska a entamé un marathon d'un genre très particulier : la jeune femme s'est fixé pour objectif d'avoir des relations sexuelles avec 100 000 hommes, afin d'entrer dans le Guiness des records. Pour atteindre son but, la jeune femme opère un tour du monde.
A lire aussi


Elle entame un tour du monde pour un marathon très particulier : Ania Lisewska, Polonaise de 20 ans, a décidé d’intégrer le Guiness en ayant des relations sexuelles non tarifées avec 100 000 hommes. Pour battre ce record mondial, la jeune femme entend dans un premier temps s’attaquer aux hommes polonais, en faisant le tour des grandes villes de son pays. Chaque week-end, elle s’installe ainsi dans une chambre d’hôtel différente et y accueille des hommes. « Environ 20 minutes par personne, en fonction du nombre d'intéressés par jour », décrit-elle sur sa page Facebook qui compte déjà plus de 70 000 fans. Puis son « sex marathon » devrait l’amener à faire le tour du monde, avec une première étape en Égypte. Si certains Égyptiens et médias locaux se réjouissent que cette voyageuse du sexe ait décidé de leur rendre visite, la démarche d’Ania Lisewska est néanmoins loin de faire l’unanimité, notamment auprès des milieux islamistes. Choqués par l’initiative « sale » de la jeune femme, certains auraient même demandé au ministère du Tourisme de se prononcer sur l’affaire.

144 hommes par week-end

Peu importe à Ania, déterminée à relever le challenge. Sa motivation principale ? Si l’on en croit son blog, elle veut avant tout « surprendre le monde. [Car] aujourd'hui, le monde appartient aux jeunes qui savent ce qu'ils veulent et comment l'obtenir ». Lancé le 24 mai dernier, son marathon lui aurait d’ores et déjà permis de coucher avec près de 300 hommes en Pologne. Certains ont calculé qu’à raison de 144 hommes par week-end, il lui faudrait encore plus de treize ans de galipettes pour arriver à son objectif.

VOIR AUSSI

Elle vend sa virginité pour 600 000 euros (et pour la bonne cause ?)
Le dépucelage tardif garant du bonheur amoureux ?
Sexe : les hommes préfèrent le faire en amazone
Sexe : mais pourquoi crie-t-on pendant l'amour ?

Dans l'actu