Quelle est la taille "normale" d'un pénis ? La vérité enfin révélée

Quelle est la taille "normale" d'un pénis ? La vérité enfin révélée
Quelle est la taille "normale" d'un pénis ? La vérité enfin révélée
Complexe surgissant chez certains hommes à l'adolescence pour ne parfois jamais plus les quitter, la taille du pénis obnubile tant il est ardu de savoir si elle se situe dans la norme ou pas. Le suspens a assez duré : une étude vient de révéler le nombre de centimètres nécessaires pour espérer pénétrer dans la norme.
A lire aussi


Fin d'une question existentielle à portée planétaire, restée sans réponse claire jusqu'alors. Grâce à une étude médicale londonienne publiée dans le BJU International, revue spécialisée en urologie, on connaît désormais la taille « normale » d'un pénis en érection. 13,12 centimètres, voici la longueur à atteindre pour se situer dans la norme. Pas moins de 15 500 sexes d'hommes, tantôt au repos, tantôt en phase de rigidité, ont été mis à contribution pour permettre d'obtenir ce résultat. 

Voilà qui rassurera certainement un paquet d'hommes en proie au doute quant à la longueur de leur sexe jusqu'à parfois être affecté de dysmorphophobie (peur démesurée d'un défaut corporel). Petit bémol, évidemment : pour obtenir une moyenne, il faut qu'il y ait des sujets au-dessus et d'autres... en-dessous de ce résultat. Mais on ne va pas chipoter pour quelques centimètres surtout qu'au final, on sait pertinemment que la longueur n'est qu'un détail...

>> Les hommes sont complexés par leurs testicules <<


Gare aussi au soldat au repos

D'ailleurs, au repos, la taille du phallus varie aussi d'un homme à l'autre. La moyenne est alors de 9,16 cm. Un poil en-dessous d'un décimètre donc, voilà une mensuration qui devrait redonner confiance à une majorité d'hommes complexés par la taille de leur sexe. Et, ce n'est pas parce qu'un pénis est plutôt bien fourni au repos que son érection sera proportionnelle. A l'inverse, les zizis plus modestes peuvent très bien surprendre (agréablement) lorsque pointe l'érection.

>> Dis-moi quel zizi tu as, je te dirai qui tu es <<

Température, origine et confiance en soi

Pour le Docteur Veale, à l'origine de cette étude, quelques éléments peuvent remettre en cause ces résultats : En effet, certains hommes sont plus sensibles au froid que d'autres et cela s'en ressent sur la taille de leur pénis qui auraient peut-être pu se révéler plus généreuse. L'origine des participants également qui se limite aux sujets d'Europe et du Moyen-Orient. Et, enfin, il est probable que cette étude ait réuni une majorité d'hommes non complexés par la taille de leur pénis, ce qui peut faire grimper un peu la moyenne... Mais avec les sujets frileux, on va dire que ça crée un équilibre !