Cette maman anti-gaspi refuse d'acheter des cadeaux à ses enfants pour Noël

Pour éviter d'élever des enfants consuméristes et s'éviter la corvée des magasins en période de fêtes, une mère a trouvé la solution : le fait maison !
A lire aussi
Cette maman a donné tous les jouets de ses enfants et cela a changé sa vie
News essentielles
Cette maman a donné tous les jouets de ses enfants et...

Quand on pense aux fêtes, on pense d'abord à Noël, aux cadeaux, aux grands repas en famille, aux sourires des enfants, aux guirlandes et à toutes ces choses qui nous mettent encore des étoiles dans les yeux même quand l'enfance est loin derrière nous. Mais quand on se retrouve au coeur de la frénésie, on se souvient que c'est aussi beaucoup de dépenses et beaucoup de matérialisme, sans oublier la foule, les longues queues aux caisses des magasins et l'angoisse de ne pas recevoir ses cadeaux à temps pour les offrir à ceux qu'on aime.

Jen Gale, mère de deux enfants et créatrice du site makedoandmendlife, a trouvé la solution : depuis trois ans, Noël ne rime plus avec dépenses mais avec fait maison. Agacée par le matérialisme et inquiète à l'idée que son fils aîné, âgé alors de trois ans, soit déjà un trop gros consommateur, elle a décidé de passer un an sans rien acheter de nouveau.

Elle raconte son histoire sur le Daily Mail :

"En décembre, alors que nous avions entamé notre nouveau mode de vie depuis quelques mois, nous avons expérimenté notre premier Noël fait maison (nous avons même fait un sapin de Noël avec des boîtes d'oeufs !).

Nous avons dégoté quelques cadeaux de seconde main, mais nous en avons confectionné la majorité et, si je suis honnête, c'était bien la première fois que je réfléchissais vraiment à la personne à qui je faisais ces cadeaux et pourquoi. Ça m'a poussée à me demander ce que représentait vraiment Noël, pour nous."

Le fait d'avoir décidé de ne rien acheter de "nouveau" leur a tout de même laissé quelques portes ouvertes : friperies, magasins d'occasions, vide-greniers... De quoi trouver tout ce dont la famille avait besoin pour elle et pour les cadeaux, sans donner de l'argent aux grands magasins pour autant et en offrant une seconde vie à des objets qui en étaient encore tout à fait capables.

Résultat, les achats de Jen et de sa famille n'étaient plus motivés par les pubs ou par des modes, mais par des envies et des besoins plus simples. Alors cette année, elle a décidé de remettre ça pour Noël et de continuer à lutter contre le consumérisme en n'achetant rien de nouveau ni pour son mari ni pour ses deux enfants âgés de 4 et 7 ans. Elle tient à ce que ses enfants se souviennent de Noël pour les moments passés ensemble, le soin accordé à la confection de certains présents et la joie qu'ils ont partagée en famille, pas pour des cadeaux et des jouets.

Et pour elle, ça commence avec le calendrier de l'avent : au lieu des chocolats traditionnels, les enfants piochent un petit papier par jour sur lequel ils peuvent trouver une activité à faire en famille comme glacer le gâteau, faire des décorations en pâte à sel, se promener dans la ville pour s'émerveiller devant les maisons décorées et choisir leurs préférées... Bref, tout ce qu'il faut pour profiter de l'esprit magique de Noël en famille.

Pour ce Noël home-made 2015, Jen a déjà tout prévu : "Les enfants auront des chaussettes remplies de petites choses choisies dans les brocantes tout au long de l'année, un sac de "crottes de renne" (au caramel !) et un grand pot de boules pétillantes pour le bain que je fabrique moi-même".

Son fils aîné, William, semble être convaincu par cette nouvelle tradition :

"J'aime recevoir des cadeaux faits maison, parce que du coup on n'a pas à dépenser de l'argent dans les magasins et on envoie pas d'emballage cadeau dans les décharges."

Samuel, lui, semble un peu moins convaincu par l'éventail des possibilités présenté par le fait-maison : "J'aime bien les choses faites maison mais comment on peut faire du plastique ? Ou du métal ?".

Pour Jen, c'est à elle de briser le cycle de la consommation, des achats, des dettes et du stress. De s'éloigner un peu de la foule et de choisir un chemin différent.

Si l'idée vous plaît et que vous voulez suivre les aventures de Jen et de sa famille pour ce Noël anti-consumériste, vous pouvez jeter un oeil à son compte Instagram et sur Twitter .