Cérémonie du 8 mai : parenthèse républicaine pour F.Hollande et N.Sarkozy

Par
Publié le 9 mai 2012

Cérémonie du 8 mai : parenthèse républicaine pour F.Hollande et N.Sarkozy

© AFP
À l'occasion des commémorations du 8 mai, le président sortant avait convié son successeur à participer avec lui aux célébrations organisées à Paris. Une image de « rassemblement » selon François Hollande, utile après une rude campagne électorale et avant la passation de pouvoir du 15 mai.


Alors que la passation de pouvoir aura lieu le 15 mai, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont ouvert une parenthèse républicaine à l'occasion des cérémonies du 8 mai. Invité à se joindre au président sortant, François Hollande a participé avec son ancien adversaire aux commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale organisées à Paris.

Les deux hommes, après s’être serré la main au début de la cérémonie qui se déroulait à l’arc de triomphe de l’Étoile, ont déposé ensemble une gerbe de fleurs et rallumé la flamme sur la tombe du Soldat inconnu. Ils ont ensuite écouté côte à côte la Marseillaise puis le chant des partisans.
Une image de rassemblement inédite. En effet, si le 8 mai 1995, au lendemain de sa victoire, Jacques Chirac avait participé aux commémorations en compagnie de François Mitterrand, le président sortant, ce dernier ne s’était présenté à sa propre succession.

Pour M. Hollande, le nouveau président de la République, élu dimanche dernier, il était « utile et précieux pour le pays de savoir qu'il était rassemblé à travers le président encore en exercice et le nouveau », sur « un même enjeu, celui de la patrie retrouvée », ce, après une rude campagne électorale de plusieurs mois.
« C’est une image de la démocratie française, de l’alternance réalisée, qui est bonne », s’est félicité Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande. « C’est mieux qu’en 1981. Reconnaissons-le ». Du côté de l’UMP, on a également salué un « geste qui restera dans l’histoire de notre pays ». « Je suis heureux que cette cérémonie ait montré une démocratie apaisée », a déclaré Frédéric Lefebvre, secrétaire d’État au Commerce, tandis qu’Henri Guaino y voyait un « acte démocratique et d’amour de la France ».

M.Sarkozy a quant à lui profité de cette occasion pour s’offrir l’un de ses derniers bains de foule en tant que président de la République, avant de présider son dernier conseil des ministres mercredi matin. Le président sortant profitera de l’occasion pour dresser le bilan de son quinquennat avec François Fillon, Premier ministre. Figurent également à l’ordre du jour la présentation de projets de lois, que la future Assemblée nationale devra voter, sur « la partie législative du code de la sécurité intérieure » ou le contrat unique d'insertion à Mayotte, ainsi qu'un décret sur « la sécurité publique ». Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant reviendra également sur les résultats de l’élection présidentielle.

Au même moment, le nouveau président de la République sera à son quartier général parisien afin de se préparer à la gestion des dossiers qui l’attendent à partir du 15 mai. À l’ordre du jour : le choix de son Premier ministre et des membres de son gouvernement, mais également sa première rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel pour d’âpres négociations au sujet de l’Europe. Autre rendez-vous international : les sommets du G8 et de l'Otan à Chicago, qui se dérouleront du 18 au 21 mai, précédés d'une rencontre à la Maison Blanche avec Barack Obama où sera posée la question du retrait des troupes françaises d'Afghanistan, que François Hollande veut à la fin de l'année, et qui constitue un « dossier difficile », selon le président américain.

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

François Hollande à Tulle : la clameur de la victoire
8 mai et 15 mai : la passation de pouvoir entre Hollande et Sarkozy
Victoire de F. Hollande : les premières réactions
Défaite de Nicolas Sarkozy : la droite face à elle-même
Premier ministre : Aubry, Valls et Ayrault favoris des électeurs

 

Commenter

8 commentaires

jeant - 09/05/12 11:55
La preuve que la différence entre ces 2 président est minime. Blanc bonnet et bonnet blanc.
ladymam - 09/05/12 12:06
beau geste de notre président sortant il a du savoir vivre , èsperont que le prochain en aura aussi pour les français.
omaha - 09/05/12 12:07
je pense que de toutes façons, les deux présidents se devaient d'etre présent, non pas pour montrer une unité, elle n'existe pas mais pour bien montrer que l'un part et l'autre arrive
fidjikelyna - 09/05/12 13:40
c'était un minimum que les é2 présidents soient présent à ce moment là !!!!
angelabeille - 09/05/12 16:47
J'ai vu la cérémonie : c'etait parfait. Plein d'hypocrisie pour la passation de pouvoir mais surtout pour les prochaines élections.... Excellent calcul vous ne trouvez pas ? de la part de notre Président sortant ?
omaha - 09/05/12 16:49
je ne sais pas si c'est un calcul comme tu dis, aussi bien , Sarkozy n'est plus président, il n'avait pas d'effort particulier à faire si ce n'est de tenir son rang
exhine - 10/05/12 11:47
Il sait être digne dans la défaite, c'est plutôt à mettre à son crédit, si il avait su l'être autant dans la victoire, il n'en serait peut-être pas la. Ceci ècrit, son attitude au défilé, comme son discours le soir de sa défaite, sont d'une formidable élégance. Critiquer pour le principe et y voir de l'hypocrisie, c'est encore bien plus du calcul électoral. Dénoncer sytématiquement tout et n'importe quoi est une habitude qui remplace le programme chez certains.
country33 - 10/05/12 11:59
Il sait rester digne malgré tout et c'est tout à son honneur, c'est bien dommage comme dit Exhine que ces deux ne se soient pas montré tel que ça pendant la campagne.

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer