IMC : un indice et deux mesures

IMC : un indice et deux mesures
IMC : un indice et deux mesures

Trop gros ? Trop maigre ? L’image que nous renvoie le miroir relève davantage d’une appréciation personnelle et est bien souvent trompeuse. Utilisé par les médecins, l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est un aiguillon beaucoup plus fiable que l’on peut calculer soi-même. Encore faut-il savoir de quoi il s’agit...

A lire aussi
1er août : les nouvelles mesures économiques du gouvernement
logement
1er août : les nouvelles mesures économiques du...

Qu’est-ce que l’IMC ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’indice de masse corporelle permet de définir la corpulence et d’apprécier correctement la masse grasse chez les adultes de 18 à 70 ans. Calculer son indice de masse corporelle (IMC) permet de chiffrer un excès ou une insuffisance de poids. Le résultat permet de connaître le nombre de kilos à perdre ou à gagner pour une santé optimale.

Comment le calculer

Il met en relation deux variables simples à mesurer : la taille exprimée en mètres et le poids exprimé en kilogrammes. Il suffit de diviser le poids par la taille au carré.

Soit :                poids (kg)     
                   -----------------------   
                    Taille (m) * taille (m)

A vos calculatrices ! Vous obtenez un indice.

Comment l’interpréter

L'OMS a également défini des intervalles standard (maigreur, indice normal, surpoids, obésité) en se basant sur la relation constatée statistiquement entre IMC et taux de mortalité pour évaluer les zones à risque, notamment de maladies cardiovasculaires.

Une grille indicative permet d’interpréter votre résultat :
* moins de 18,5 = maigreur et dénutrition. Un régime est inutile et dangereux.
* De 18,5 à 24,9 = corpulence normale
 * De 25 à 29,9 = surpoids. Il est important de corriger certaines habitudes alimentaires.
*30 à 39,9 = obésité
* plus de 40= obésité sévère dite « morbide »
Attention, quelque soit votre résultat, il est important de demander conseil à son médecin avant d’entamer tout régime alimentaire !

Les critiques

Il s'agit d'un outil incomplet puisqu'il ne tient compte ni de la masse musculaire, ni de l'ossature ni de la répartition des graisses. En outre, les résultats ne peuvent être exploités tels quels chez les enfants et adolescents (ils doivent être rapportés sur un diagramme de croissance), la femme enceinte ou qui allaite, les athlètes d'endurance ou les sujets très musclés et enfin les personnes âgées.

Un outil indicatif dans le monde

Les compagnies d'assurance américaines l'utilisent afin de déterminer les risques d'accident cardio-vasculaire chez leurs assurés à partir de données restreintes, et font varier les primes demandées selon ce critère. En France, cette pratique est illégale.

En 2006, l'Espagne était devenue le premier pays à interdire de défiler les mannequins dont l'indice de masse corporelle (IMC) était considéré trop bas. Aux défilés de Madrid, celles dont l’IMC était inférieur à 18, ont été mises sur la touche. Cette mesure s'inscrit dans une politique de lutte contre l’anorexie, une pathologie qui semble toucher de plus en plus de jeunes femmes, souvent influencées par les tailles 34 ou 36 des top-modèles.

ALLER PLUS LOIN :

Prenez 10 minutes par jour pour remodeler votre silhouette

Petites vérités sur nos régimes

Perdre quelques kilos avant le maillot