La dessinatrice Emma interpelle les hommes au sujet de la charge mentale

La bande dessinée de la dessinatrice Emma
La bande dessinée de la dessinatrice Emma
Dans une nouvelle petite bande dessinée, la dessinatrice Emma nous livre une nouvelle façette de la charge mentale.
A lire aussi
"T'as pensé à ?", le compte Instagram qui dénonce la charge mentale
News essentielles
"T'as pensé à ?", le compte Instagram qui dénonce la...

Si vous êtes un homme, que vous lisez cet article et que vous voulez faire un travail sur l'égalité dans votre sphère domestique, ceci est pour vous.

Après des dessins pour répondre à un gynécologue anti-IVG, la dessinatrice Emma connue pour son travail en bande dessinée sur la charge mentale a publié un nouvel épisode dans ce lent apprentissage.

Elle lance un message aux hommes au foyer : "Message pour les dudes : prendre votre part de charge mentale, ce n'est pas demander ce que vous pouvez faire, mais c'est pas non plus finir notre tâche une fois qu'on est lancées ! C'est savoir PAR VOUS-MÊME ce qu'il y a à faire. Prenez juste 10 secondes pour regarder autour de vous ? Une bonne résolution pour 2019 non ?"

Sur la première vignette, une femme est en train de faire la vaisselle. Son conjoint la regarde. On voit bien que la lessive doit être faite, les courses rangées, il y a du ménage en souffrance et des objets qui traînent.

L'homme se demande quoi faire. Bah oui mais quoi ? D'un coup il saute sur sa conjointe "Tu veux que je le fasse ?, alors que tant d'autres choses restent à faire.

Bien sûr, il obtient la réponse suivante : "Nan, c'est bon". Il s'en va en rétorquant : "Okay bah, je vais lire mes mails alors. Tu me dis si t'as besoin de moi".

Cette bande dessinée évoque plusieurs choses. La première est qu'on n'a pas besoin d'aide dans les tâches domestiques, nous n'avons pas le poste en cheffe du ménage. On ne nous aide pas, on partage les tâches à égalité point barre.

Deuxièmement, on arrête de demander à la supposée "grande cheffe du ménage" ce qu'on doit faire. On partage cette charge mentale et on trouve comme un grand ce qu'on doit faire pour améliorer le quotidien dans la maisonnée.

En septembre dernier, Emma a sorti le livre La charge émotionnelle et autres trucs invisibles dans lequel elle évoque ces sujets de société qui l'interpellent comme la charge mentale, le consentement ou encore les violences du système policier.