Société
Le réchauffement climatique affecterait déjà les stocks de nourriture
Publié le 3 novembre 2013 à 14:15
Par Romain Pomian-Bonnemaison
La fuite, dimanche 3 novembre, d’un rapport du groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), révèle que le réchauffement climatique a d’ores et déjà un impact négatif sur les réserves de nourriture partout dans le monde.
Le réchauffement climatique affecterait déjà les stocks de nourriture Le réchauffement climatique affecterait déjà les stocks de nourriture© Moyan Brenn via Flickr
La suite après la publicité

2% de productivité en moins, tous les dix ans, jusqu’à la fin du siècle. Le rapport est décrit comme «préliminaire» par un porte-parole du GIEC cité par le site britannique de Wired - il devait initialement être rendu public en mars 2014. Mais il n’en est pas moins aussi pertinent qu’accablant, puisqu’il expose avec force de détails les conclusions d’un long travail de recherche qui montre que le changement climatique affecte d’ores et déjà les réserves mondiales de denrées alimentaires. Surtout, cette situation ne serait pas prête de s’améliorer.

Le GIEC n’est plus aussi optimiste qu’en 2007

En 2007, un premier rapport beaucoup plus optimiste, tablait sur un effet de «vases communicants»: les pertes de productivité dans les régions déjà très chaudes, seraient compensées par des gains dans les régions plus froides. Il suffirait alors de réorganiser les échanges. Mais les terres cultivables ne seront peut-être pas aussi nombreuses qu’on ne le pensait dans les régions plus froides. Surtout, le rapport souligne que ces bouleversements vont surtout grandement affecter les pays les plus pauvres, à de basses latitudes, pouvant faire naître des problèmes globaux qui dépassent le strict cadre du changement climatique.

Le rapport s’intéresse par ailleurs à l’aspect écosystémique de l’augmentation généralisée des températures, c'est à dire la disparitions de nombreux habitats naturels, et ses conséquences sur la migration d’animaux vers des latitudes plus élevées. Des habitats naturels entiers seront amenés à disparaître, et le déséquilibre engendré par ces changements dans les écosystèmes peut être catastrophique - et affecter là encore nos ressources nutritives. Conclusion du rapport: les efforts déjà engagés par les pays pour s’adapter à ces changements et limiter leurs effets sont largement insuffisants. Et des famines pourraient survenir, si la production ne s’adapte pas ou ne peut s’adapter en conséquence…

Mots clés
Société Green ecologie developpement durable science
Sur le même thème
Les articles similaires
"Des cinéastes qui ont abusé des femmes..." : Macha Méril parle de François Truffaut play_circle
Culture
"Des cinéastes qui ont abusé des femmes..." : Macha Méril parle de François Truffaut
6 mars 2024
Victime de violences conjugales, Judith Chemla témoigne (et on l'écoute) play_circle
Société
Victime de violences conjugales, Judith Chemla témoigne (et on l'écoute)
25 janvier 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news