Société
Marine Tondelier dénonce l'absence des femmes politiques sur les plateaux des débats télé (et elle a bien raison)
Publié le 5 juillet 2024 à 11:01
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Nouvelle "star" des Verts à l'éternelle veste couleur pomme, Marine Tondelier a fait couler beaucoup d'encre au sujet de sa participation à un débat des législatives l'opposant à Jordan Bardella, la figure de proue du RN. La femme politique en a profité pour dénoncer le sexisme flagrant des médias... Et ce qu'elle énonce fait écho à beaucoup d'enjeux.
Marine Tondelier dénonce l'absence des femmes politiques sur les plateaux des débats télé (et elle a bien raison)
Marine Tondelier dénonce l'absence des femmes politiques sur les plateaux des débats (et elle a bien raison) Marine Tondelier est la nouvelle star des Verts, et grand espoir de la gauche dans cet entre deux-tours des législatives, particulièrement bouleversé par une interrogation : la verra-t-on affronter Jordan Bardella lors d'un débat télévisé ? Fort de cette interrogation, la femme politique a fustigé une réalité : l'exclusion des femmes politiques des débats, au profit des hommes, et de leur rhétorique viriliste. Pourtant, ce ne sont pas les figures féminines qui manquent ! A gauche, elles abondent... Au sein du Nouveau Front Populaire, le mouvement que défend justement Marine Tondelier, on pensera par exemple à Sandrine Rousseau, Mathilde Panot, Clémence Guetté...  Mais également à Clémentine Autain, l'une des figures du NFP élue dès le premier tour des élections législatives. 
La suite après la publicité

Où sont les femmes ? Ce refrain entêtant revient comme un aveu d'échec à l'heure des débats d'entre deux tours. Dans une actualité bousculée par les élections législatives, Marine Tondelier n'hésite pas à poser cette épineuse question, quitte à déranger au sein même de la gauche. La secrétaire nationale des Ecologistes dénonce depuis le 1er juillet dernier les inégalités de représentation au sein des débats télévisés opposant notamment le Nouveau Front Populaire et le RN. Quitte à lancer sur Twitter un hashtag significatif : #OùSontLesFemmes?. Mot-clé qu'elle adresse à certaines chaînes de télévision, comme TF1.

"Nous nous sommes réparti les débats au sein du Nouveau Front Populaire. Après Manuel Bompard et Olivier Faure, c’est à mon tour de représenter notre coalition au 3e débat. Dois-je comprendre que vous n’osez pas débattre avec moi ?", avait-elle en retour demandé à Jordan Bardella. Par-delà la situation exceptionnelle de ces élections législatives, survenues après la dissolution de l'Assemblée nationale, c'est une problématique globale que Marine Tondelier met en lumière : les disparités de genre en politique.

Et surtout : dans les représentations de la politique...

Marine Tondelier évoque une disparité de représentation qui touche à bien des domaines en politique dès qu'il s'agit d'égalité des genres

La politique à la télé, voilà un enjeu qui ne rime pas forcément avec égalité des sexes. Malheureusement. L'an dernier déjà, Radio France l'affirmait : "la parité dans les médias, ce n'est pas encore ça". 

En guise d'illustration, l'on pouvait éplucher un rapport annuel de l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) affirmant que les femmes demeurent "sous-représentées, aussi bien en temps d'antenne qu'en temps de parole", dans le cadre des matinales politiques par exemple. Sachant que la part de femmes occupant l'antenne - à la télé et à la radio - ne serait que de 44 %. En un an, ce chiffre n'a du guère évoluer. Ca fait mal. 

Ce que Marine Tondelier pointe du doigt se retrouve en outre dans bien des domaines du champ politique. En 2022, on s'interrogeait par exemple sur la nécessité d'une recrudescence du nombre de députées à l'Assemblée nationale. 215 femmes ont été élues au second tour des élections législatives cette année-là contre 362 hommes. Ce calcul aboutit à un chiffre de 37%, correspondant au total des député·es siégeant à l'Assemblée nationale : une baisse de 2 % en cinq ans. 

Un vrai recul donc.

Créatrice du podcast politique "PoPol", autrice des enquêtes "Plus de femmes en politique !" et "Au Revoir Simone", la journaliste Léa Chamboncel décryptait alors dans nos pages : "On observe toujours, dans notre société, des décalages sociologiques entre nos représentants et représentantes d'un côté, et la population de l'autre. Et un vrai retard. C'est pour cela que créer des ponts entre les militantes et les pouvoirs publics est toujours aussi nécessaire... Or en 2022, on a pu observer durant la course à la présidentielle que même dans les programmes la question de la parité n'a pas été mise en avant. Et au final c'est comme si l'on se reposait trop sur nos acquis, comme si 38 % de députées à l'Assemblée nationale, cela suffisait déjà".

En 2024, alors que la révolution #MeToo a suscité bien des "retours de bâton" dans tous les domaines qui constituent notre société, se poser cette question de la représentation n'a plus rien d'anecdotique. 

Et c'est plus que jamais politique.

Mots clés
Société News essentielles Médias Femmes engagées Politique ecologie sexisme television elections
Sur le même thème
Ce thriller à voir (gratuitement !) prouve que Marina Foïs est une immense actrice play_circle
Culture
Ce thriller à voir (gratuitement !) prouve que Marina Foïs est une immense actrice
12 mars 2024
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper play_circle
Culture
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper
21 février 2024
Les articles similaires
"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé play_circle
Société
"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé
31 janvier 2024
"Je fais la..." : la stratégie de Marie Portolano face aux porcs sexistes play_circle
Médias
"Je fais la..." : la stratégie de Marie Portolano face aux porcs sexistes
27 mars 2024
"Une autre Marine est possible" : pourquoi l'écologiste Marine Tondelier fascine l'électorat de gauche
Société
"Une autre Marine est possible" : pourquoi l'écologiste Marine Tondelier fascine l'électorat de gauche
3 juillet 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news