Société
NKM/Hidalgo : le débat de l'entre-deux tours tourne court
Publié le 27 mars 2014 à 16:53
Par Xavier Colas
« Attentat contre la vérité », « bidouillage ». Loin du débat à fleuret moucheté, la confrontation NKM/Hidalgo a viré au règlement de comptes à couteaux tirés, jeudi 26 mars sur iTélé. Un échange « d'amabilités » d'entre-deux tour, sans véritable gagnante, à trois jours du second tour des municipales à Paris.
NKM/Hidalgo : le débat de l'entre-deux tours tourne court NKM/Hidalgo : le débat de l'entre-deux tours tourne court© ©Enora Denis (@enorak)
La suite après la publicité


Il devait être le point d'orgue de l'entre-deux tours des municipales à Paris. Le débat entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo s'est davantage apparenté à un échange d'invectives et d'accusations réciproques de mensonge qu'à une confrontation programmatique. Résultat : un sentiment de cacophonie et des animateurs pour le moins débordés, comme l'atteste la sortie de Marc-Olivier Fogiel après 45 minutes d'échanges houleux. « Stoooop ! En régie on nous dit qu'on ne comprend rien, vous parlez l'une sur l'autre », a tonné le présentateur de RTL.


« Attentat contre la vérité » vs. « ministre du diesel et de l'enfumage »

>> Hidalgo/NKM : qui est la meilleure pour Paris ? Participez au débat <<

Après avoir mis en avant son « rapport à la vérité » et son « indépendance », la candidate UMP a systématiquement accusé de « mensonge » sa rivale socialiste à la mairie de Paris. Ainsi, les « vous mentez », « c'est faux », « open bar sur les mensonges » et autres « c'est un attentat contre la vérité », ont ponctué les interventions de NKM en direction d'Anne Hidalgo.

En guise de réponse, la première-adjointe de Bertrand Delanoë a pilonné l'ex-maire de Longjumeau (Essonne). « Vous êtes dans le "bashing" permanent de Paris », a asséné Anne Hidalgo. Et la socialiste de lancer à l'ancienne ministre de l'Environnement de Nicolas Sarkozy : « Vous êtes la ministre du diesel et de l'enfumage », avant d'employer, à son tour, le champ lexical de la vérité en lançant des accusations de « bidouillage » sur l'évolution du nombre de fonctionnaires de police à Paris.




Hidalgo vante son « agence du logement », NKM prône « la révolution des horaires »

Sur le fond, quand il en a été question, les deux candidates à la succession de Bertrand Delanoë ont annoncé leur première mesure respective en faveur de la capitale. « Ma première décision, c'est d'engager la mobilisation pour le logement », a lancé Anne Hidalgo. « Je mobiliserai les terrains disponibles, j'irai transformer les bureaux en logements ». Pour ce faire, l'élue parisienne a rappelé son intention de mettre en place une « agence public-privé » du logement.

La candidate UMP a quant à elle plaidé pour une « révolution des horaires » pour « une ville qui donne de l'énergie à ses habitants plutôt qu'elle leur en prend, qui s'adapte à leur rythme plutôt qu'elle leur demande de s'adapter à elle ». L'ancienne porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy a évoqué une extension des horaires dans les crèches, les métros et les commerces, qu'elle veut « ouverts plus largement le dimanche ».

La montagne accouche d'une souris

Difficile de dire qui des deux prétendantes à l'Hôtel de ville est sortie gagnante de cette échange d'amabilités. Seule indication pour l'heure, un sondage réalisé sur le site d'iTélé : 60% des votants disent avoir été convaincus par NKM contre 34% pour Hidalgo (4% ont répondu « ni l'une, ni l'autre »). Une consultation à prendre avec des pincettes, puisqu'elle ne concerne que 2 900 votants non issus d'un échantillon représentatif. Dans les faits et malgré l'arrivée en tête de NKM au premier tour des municipales, dimanche 24 mars (35,64% des suffrages exprimés, en moyenne sur les 20 arrondissements, contre 34,4% à Hidalgo), la gauche semble en position de conserver les arrondissements clés de la capitale, dont le XIVe et le XIIe, essentiels pour la socialiste si elle veut garder Paris.

Mots clés
Société Politique elections
Sur le même thème
"J'aime bien voir les mamies, ça me fait penser à mes parents" : dans les Deux-Sèvres, une résidence réunit personnes âgées et jeunes migrants
immigration
"J'aime bien voir les mamies, ça me fait penser à mes parents" : dans les Deux-Sèvres, une résidence réunit personnes âgées et jeunes migrants
19 juin 2024
"C'est le plus beau métier au monde !" : en Algérie, une ferme écologique tenue par deux femmes bouscule gentiment les machos
femmes
"C'est le plus beau métier au monde !" : en Algérie, une ferme écologique tenue par deux femmes bouscule gentiment les machos
25 juin 2024
Les articles similaires
Réélire Donald Trump ? Ce serait accepter "quatre années de misogynie de trop", alerte la presse américaine play_circle
Société
Réélire Donald Trump ? Ce serait accepter "quatre années de misogynie de trop", alerte la presse américaine
5 juillet 2024
Le Nouveau Front Populaire en tête des législatives : une victoire pour la gauche... Et pour la planète ?
Société
Le Nouveau Front Populaire en tête des législatives : une victoire pour la gauche... Et pour la planète ?
8 juillet 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news