Pourquoi j'ai pas mangé mon père : l'ode à la tolérance de Jamel Debbouze

Edouard (Jamel Debbouze) dans Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Edouard (Jamel Debbouze) dans Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Dans cette photo : Jamel Debbouze
C'est ce mercredi (8 avril) que sort le tout premier film de Jamel Debbouze, "Pourquoi j'ai pas mangé mon père", entièrement conçu grâce à la "motion capture". Une fable qui appelle à la tolérance.
A lire aussi

Il y tenait, il l'a fait. Le bébé de Jamel Debbouze, Pourquoi j'ai pas mangé mon père, sur lequel le comédien travaillait depuis 2008, sort ce mercredi 8 avril au cinéma. Au départ, Jamel avait été approché comme simple doubleur pour ce film. Mais le comédien s'est progressivement et brillamment approprié le projet. D'abord scénariste, il s'est imposé naturellement pour réaliser le long-métrage, adaptation libre et drôle du roman de Roy Lewis, Pourquoi j'ai mangé mon père.

Entièrement réalisé en motion-capture (une première en Europe), Pourquoi j'ai pas mangé mon père retrace l'épopée d'Edouard (à qui Jamel prête sa voix et sa performance d'acteur), fils aîné du roi des simiens. Considéré à sa naissance comme trop chétif, il est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d'eux, auprès de son ami Ian (Arié Elmaleh) et de son amoureuse Lucy (doublée par la femme de Jamel, Mélissa Theuriau). Curieux et ingénieux, Edouard découvre le feu, la chasse, l'habitat moderne, l'amour et même... l'espoir.

A travers l'histoire du personnage d'Edouard, banni à cause de sa différence, Jamel Debbouze a voulu évoquer un problème de société très contemporain : l'exclusion des habitants des banlieues et plus généralement de l'ostracisme dont sont victimes les personnes "hors normes". Un appel à la tolérance plutôt bienvenu par les temps qui courent.

Découvrez la bande-annonce de Pourquoi j'ai pas mangé mon père de Jamel Debbouze, en salles ce 8 avril 2015 :

Pourquoi j'ai pas mangé mon père, le premier film de Jamel Debbouze
Dans cette vidéo : Jamel Debbouze
Les dossiers