Pourquoi vous devriez vous lancer dans une activité artistique cette rentrée

Pratiquer une activité artistique lutte contre le stress
Pratiquer une activité artistique lutte contre le stress
Si vous avez toujours eu l'impression qu'une artiste sommeillait en vous, c'est le moment ou jamais de la réveiller. Car d'après une récente étude, pratiquer une activité artistique permettrait de réduire ostensiblement notre niveau de stress. Et cela, qu'on soit la digne héritière de Monet ou une simple pro du coloriage.
A lire aussi

Après une journée stressante, certaines se font couler un bain chaud, d'autres déconnectent en se plongeant dans un livre. Mais saviez-vous que pratiquer une activité artistique comme la peinture, le dessin, ou même plus simplement le coloriage, pouvait faire baisser ostensiblement notre niveau d'anxiété ? C'est en tout cas ce que viennent de découvrir des chercheurs de l'Université de Drexel, située à Philadelphie aux Etats-Unis. Mieux, s'ils estiment que le niveau de stress est encore plus bas chez les personnes s'adonnant à ce genre d'activité depuis longtemps, ils s'accordent pour dire que n'importe qui peut bénéficier des bienfaits de la création artistique. Il suffit juste de se lancer. Encore mieux ? Pas besoin d'avoir l'âme d'une artiste. Même si vous êtes plutôt gribouillis qu'aquarelle, cela peut vous aider à apaiser vos angoisses.

Pour arriver à cette conclusion, Girija Kaimal, professeur en art thérapie créative, et son équipe, ont étudié 39 personnes âgées de 18 à 59 ans. Tout d'abord, ils ont mesuré le niveau de cortisol (l'hormone du stress) chez chaque participant. Puis, ils ont invité ces derniers à participer une activité artistique durant une session de 45 minutes. Les bienheureux cobayes – dont un quart d'entre eux seulement avaient une expérience dans la création - ont pu faire de la poterie, des collages, ou simplement dessiner. Aucune indication ne leur a été donnée, le but étant qu'ils puissent créer l'oeuvre de leur choix sans retenue. A la fin de la session, les chercheurs ont mesuré à nouveau le niveau de cortisol des personnes présentes et ont découvert que le niveau de cortisol avait baissé chez 75% d'entre elles.

Interrogée par le site Drexel Now, Girija Kaimal a expliqué : "Ces résultats sont surprenants et en même temps pas du tout. Ce n'est pas étonnant parce que c'est l'idée de base de l'art thérapie : tout le monde peut être créatif et trouver un moyen d'expression dans l'art visuel. Ceci étant dit, je pensais que les effets seraient encore plus forts sur les personnes ayant déjà pratiqué ce type d'activité".

L'art pour aider les étudiants ?

Grâce à cette étude, les chercheurs ont également découvert un lien entre l'âge des participants et leur niveau de cortisol. En effet, plus les personnes étaient jeunes, plus leur hormone du stress avait diminué après la session d'art thérapie. Girija Kaimal estime : "Je pense que cela est dû au fait que les plus jeunes sont encore en train de déterminer comment ils peuvent lutter contre le stress et les challenges, quand les plus âgés – tout simplement parce qu'ils ont vécu – savent quelles stratégies utiliser pour régler leurs problèmes et réussissent donc à lutter contre le stress plus efficacement". Si l'étude n'est pas allée plus loin, la chercheuse pense néanmoins que la création artistique pourrait aider les lycéens et les étudiants, généralement stressés par leurs résultats académiques.

Mais que l'on soit encore étudiant ou non, que l'on soit adolescent ou retraité, les résultats de cette étude sont clairs : pratiquer une activité artistique est un bon moyen de décompresser. Alors attrapez vos crayons de couleurs, l'heure est venue de déstresser en douceur.