Quand les femmes ont-elles commencé à s'épiler les aisselles ?

Une publicité pour une crème dépilatoire dans Harper's Bazaar en 1922.
2 photos
Lancer le diaporama
Si de plus en plus de stars jouent les récalcitrantes et arborent des aisselles poilues en signe de protestation contre les diktats de la beauté, s'épiler les aisselles fait partie de la routine beauté de toutes les femmes depuis plusieurs décennies. Mais au fait, depuis quand les femmes s'épilent-elles les aisselles ? Petit cours d'histoire.
A lire aussi
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour les femmes
News essentielles
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour...

Les femmes de l'Egypte ancienne furent des pionnières en matière de techniques beauté. Ces dernières retiraient tous leurs poils de leur corps, y compris leurs cheveux, en utilisant des pinces à épiler fabriquées à partir de coquillages, des pierres ponces, de la cire d'abeille ou encore de la cire à base de sucre.

L'épilation était aussi de rigueur au sein de classes aisées sous l'Empire romain. Même les poils pubiens étaient considérés comme peu civilisés, ce qui explique pourquoi les statues de femmes grecques n'arborent bien souvent pas de toison pubienne. C'est à cette époque que l'ancêtre du rasoir, fait à partir de silex, est né.

Au cours des siècles qui ont suivi, les femmes ont continué à s'épiler, mais ces soins s'appliquaient principalement au visage. En outre, les rasoirs étaient réservés aux hommes et il faut attendre le début du 20e siècle pour que les premières crèmes dépilatoires fassent leur apparition. Et en 1915, Gillette lance enfin le premier rasoir pour femmes afin de permettre à ces dernières de retirer leurs poils disgracieux sur les bras, le visage et le cou.

Une tendance inaugurée par un magazine de mode

La même année, le magazine de mode Harper's Bazaar montre dans ses pages un mannequin portant une robe sans manches et conseille aux femmes, pour porter cette tenue, "d'enlever les poils répréhensibles". La mode des aisselles épilées étaient lancée pour de bon.

En effet jusqu'alors, les femmes n'avaient pas pour habitude d'exposer aux regards leurs bras et leurs mollets. Le seul mot "aisselle" étaient en effet considéré comme impudique. Il fallut donc qu'une publication mette en avant cette partie du corps longtemps dissimulée pour que le fait de montrer et donc d'épiler ses aisselles rentre soudain dans les moeurs.

Fait amusant, l'épilation des jambes a mis plus de temps à se démocratiser. En effet, les femmes ont redouté pendant longtemps d'attirer l'attention sur leurs jambes, situées plus près de leurs parties intimes. Ce n'est en effet qu'au moment de la Seconde Guerre Mondiale que l'épilation des jambes a commencé à se généraliser.