Richard Branson, boss parfait ? Il offre un an de congé paternité aux employés de Virgin

Richard Branson offre un an de congé paternité aux employés de Virgin
Richard Branson offre un an de congé paternité aux employés de Virgin
Richard Branson serait-il le patron idéal ? Le big boss de Virgin vient d'annoncer que ses employés auraient bientôt droit à un congé paternité d'une durée d'un an et qu'ils pourraient conserver leur salaire de base. Si on peut parler de nouvelle exceptionnelle, il y a néanmoins un petit twist...
A lire aussi
Pourquoi les femmes doivent se battre pour le congé paternité
parents
Pourquoi les femmes doivent se battre pour le congé...

Avec ses onze petits jours de congé paternité et ses neuf pères sur dix qui n'en profitent même pas jusqu'au bout, la France fait grise mine à côté de sa voisine l'Angleterre. Depuis avril dernier, les jeunes parents britanniques ont en effetle droit de se partager leurs cinquante semaines de congés parentaux comme ils l'entendent. Ce changement dans la législation offre aux couples plus de flexibilité, et permet surtout aux nouveaux papas d'être plus impliqués dans la première année de leur progéniture. Aujourd'hui, une célèbre entreprise britannique a décidé d'aller encore plus loin.

, le grand patron de Virgin, Sir Richard Branson, vient d'annoncer qu'il mettrait bientôt en place un système de congé parental d'une durée d'un an et que les employés souhaitant en profiter continueraient à toucher leur salaire complet. La bonne nouvelle, c'est que ce congé exceptionnel englobera les parents qui ont adopté, et surtout, ne sera pas basé en fonction du sexe. Les hommes pourront ainsi en profiter autant que les femmes, faisant ainsi de Virgin la première entreprise anglaise à accorder un congé paternité aussi long.

Dans un communiqué, Richard Branson a expliqué la raison de ce grand changement : "Si vous prenez soin de vos employés, ils prendront soin de votre business. En tant que père et grand-père de trois merveilleux petits-enfants, je sais que la première année d'un enfant est magique mais qu'elle demande aussi un travail acharné. Je suis ravi de pouvoir offrir ce soutien à mes employés. Ainsi, ils pourront pleinement profiter de leur congé parental pendant que nous continuons à faire évoluer nos affaires".

Une bonne nouvelle, mais pas pour tout le monde

Si Virgin vient de faire un énorme pas en avant, les choses ne sont pas aussi simples qu'il n'y paraît. Ainsi, ce congé parental ne sera pas accordé à tous les employés, mais seulement à ceux travaillant pour Virgin Management, une branche qui gère l'investissement global et les licences de l'entreprise. Le nombre de personnes concernées s'élèverait donc à 140. Ensuite, les employés pouvant prétendre au congé d'un an ainsi qu'au versement d'un salaire complet devront avoir quatre ans d'ancienneté minimum. Pour les autres, leur salaire sera calculé proportionnellement en fonction de leur date d'entrée dans l'entreprise. Avoir moins de deux ans d'ancienneté équivaudrait à toucher 25% de son salaire, même si comme le précise The Independent, cela reste plus élevé que dans les autres sociétés britanniques.

Considéré comme un entrepreneur innovant, Sir Richard Branson n'est pas étranger à ce type d'annonce "feel good... mais avec un twist". L'année dernière, l'homme d'affaires de 64 ans avait ainsi annoncé qu'il était prêt à offrir à ses employés des vacances illimitées. Ce sont eux qui pouvaient donc estimer le nombre de jours dont ils avaient besoin. Mais là encore, il y avait un hic. Les employés devaient en effet être sûrs à 100% qu'ils avaient bouclé chaque dossier et que leur absence n'influerait pas sur les affaires en cours. En d'autres termes, peu de personnes travaillant pour une grosse entreprise comme Virgin devaient se sentir vraiment concernées.

À noter que si l'Angleterre fait mieux que la France en termes de congé paternité, la Suède reste l'un des pays les plus généreux avec les jeunes papas. Jusqu'à présent, ces derniers pouvaient se partager 16 mois de congés parentaux avec leurs compagnes. Sur ces 16 mois, les parents obtenaient deux mois de congé chacun avant de se répartir les 12 derniers mois comme ils le souhaitaient. Une nouvelle réforme attendue pour 2016 devrait aller plus loin en mettant en place un troisième mois de congé non transférable. La mère comme le père bénéficieront donc d'un mois chacun en plus et se partageront ensuite les dix mois restants. Cette prolongation permettrait donc de renforcer l'égalité, dans un pays qui veille déjà depuis longtemps à ce que les hommes et les femmes aient les mêmes droits.

Dans l'actu