Je n'arrive pas à me faire entendre au boulot : je fais quoi ?

Comment se faire enfin entendre au travail
2 photos
Lancer le diaporama
Vous avez de bonnes idées pour faire avancer votre entreprise mais ne savez pas comment les exprimer ? Vous êtes sans cesse interrompue en réunion ? Voici quelques conseils pour y remédier.
A lire aussi
Je me réveille tout le temps la nuit : je fais quoi ?
News essentielles
Je me réveille tout le temps la nuit : je fais quoi ?

Au travail, vous êtes d'une nature plutôt discrète. Pourtant, vous êtes persuadée que vos idées sont viables, et que vous pourriez réellement contribuer à la bonne marche de l'entreprise dans laquelle vous travaillez. Seulement voilà, vous vous faites souvent couper l'herbe sous le pied par des collègues plus audacieux·ces, et votre manager semble ne jamais vous écouter.

Souvent rencontré par les femmes au sein d'une entreprise, ce phénomène porte même un nom : le manterrupting. Décrit par la directrice générale de Facebook, Sheryl Sandberg dans une tribune du New York Times, publiée en janvier 2015, le manterrupting désigne la manière dont les femmes sont trop souvent découragées de s'exprimer devant une assemblée, car constamment interrompues par un collaborateur.

Or, comme l'explique la coach américaine en relations professionnelles Nathalie Salles, "le simple fait de faire de l'excellent travail - aussi constant soit-il - est rarement suffisant pour obtenir le crédit, la rémunération et les possibilités de croissance que vous désirez (et que vous méritez)."

Alors, comment s'affirmer davantage et parvenir à faire entendre sa voix au travail ?

Sollicitez le soutien de vos collègues

Si vous avez des idées pour améliorer le fonctionnement interne de votre entreprise, surtout ne les gardez pas pour vous. Dans une grosse structure, vos managers ne savent pas toujours si l'organisation mise en place vous permet de travailler dans les meilleures conditions. C'est donc à vous de faire remonter les problèmes et de suggérer des pistes d'amélioration.

Oui, cela nécessite de prendre son courage à deux mains et n'est pas toujours tâche aisée. C'est pourquoi l'appui de vos collègues pourra s'avérer précieux pour vous aider dans votre argumentation. L'union fait la force.

Osez le "je"

Quand vous êtes en réunion avec vos collaborateurs et collaboratrices, votre manager vous demandera certainement quelles sont vos idées pour faire avancer tel ou tel projet.

Ça tombe bien puisque vous avez précisément bossé sur le sujet. D'ailleurs, vos suggestions sont écrites noir sur blanc, sur la feuille posée devant vous. Mais savoir se mettre en avant sans minimiser l'implication de ses collègues est tout un art.

Vous devez rester ouverte à toute forme de suggestions ou d'objections concernant l'idée que vous vous proposez, mais attention : cette idée est la vôtre et même si vous avez l'esprit d'équipe, évitez de vous cacher derrière des "nous" ou des "on". Employez plutôt des phrases commençant par : "je pense que..." "je propose que..."

Sans quoi, on pourrait penser que l'idée ne vient pas vraiment de vous et votre implication dans le projet risquerait de ne pas être estimée à sa juste valeur.

Évitez les monologues

Quand vient le moment d'exprimer haut et fort votre plan de bataille, rien de tel qu'être bien préparée. Réfléchissez en amont à la manière dont vous allez présenter vos idées. Évitez de vous lancer dans de longs discours (a fortiori si vous ne vous sentez pas à l'aise à l'idée de parler).

Comme l'explique la journaliste Ashira Prossack dans Forbes, "les gens se désintéressent quand ils écoutent un long monologue. Invitez-les à prendre part à vos idées. Lorsque vous leur donnerez le temps de poser des questions, vos collaborateurs seront plus intéressés, attentifs et engagés", souligne Ashira Prossack.

Apprenez à écouter

Si vous souhaitez que l'on vous écoute et qu'on respecte votre point de vue, il est impératif que vous-même adoptiez cette attitude avec les autres membres de votre équipe. Écoutez-les jusqu'au bout (même quand vous n'êtes pas d'accord) et prenez l'habitude de prendre la parole en réunion régulièrement, y compris lorsque vous n'y êtes pas invitée.

"Au fur et à mesure que vous participerez aux discussions, vos collègues et vos cadres supérieur·es commenceront à évaluer votre contribution et seront prêts à vous écouter lorsque le moment sera venu pour vous de vous exprimer spécifiquement sur vos propres idées ou réalisations", explique la coach Nathalie Salles sur son blog.

Et si je suis timide ?

S'exprimer en public peut être un exercice éprouvant, voire une vraie source d'angoisse pour certain·es. Mais dans le monde du travail, impossible d'exprimer son point de vue et de se faire remarquer sans s'exprimer à voix haute.

Mais pas de panique : rien ne vous oblige à vous lancer tout de suite dans de grands discours. Commencez plutôt par poser quelques questions en rapport avec le sujet évoqué : cela montrera que vous vous intéressez et que vous êtes attentive au déroulé de la réunion, même si vous ne vous exprimez pas beaucoup.