Cette mère alerte sur le "syndrome du tourniquet"

Cette mère alerte sur le "syndrome du tourniquet"
Cette mère alerte sur le "syndrome du tourniquet"
Aussi appelé "cheveu étrangleur", ce phénomène peut s'avérer extrêmement dangereux pour les enfants. Après que son fils ait frôlé la catastrophe, cette mère a décidé de prévenir les parents.
A lire aussi

La parentalité vient avec son lot de joie, mais aussi de questions, de craintes, de dangers. Le bain, les coins de meuble, la table à la langer : chaque recoin de la maison peut représenter un risque notoire pour nouveaux-nés et petits enfants. Ceux-là, on nous les inculque rapidement, qu'il s'agisse de mises en garde formulées dans notre entourage ou par les professionnel·le·s de santé.

Mais il y en a d'autres qu'on ignore, et que certains parents ont appris - malheureusement - sur le tas. Et c'est justement l'un de ces accidents domestiques qu'Olenka, maman d'Arthur, 3 mois, essaye de faire connaître au plus grand nombre : le "syndrome du tourniquet", ou plus imagé : du cheveu étrangleur.

Un phénomène qui se définit par la façon dont un cheveu peut s'enrouler autour d'un doigt, d'un orteil, de la langue, du cou ou même du pénis du bébé, et créer un oedème inflammatoire, une nécrose, voire la perte d'une partie de la zone lorsque l'on n'intervient pas à temps. "On [en] entend trop peu parler lorsque l'on devient parents, alors qu'il peut être dramatique", alerte la jeune maman sur Instagram, photos à l'appui.

"Les accidents peuvent être évités"

Dans un post qui fait office de message de prévention, elle raconte sa propre histoire. "Arthur en a été victime jeudi dernier (le 27 mai, ndlr). On a eu ÉNORMÉMENT de chance car on l'a découvert à temps. Trop tard pour le couper nous même, mais à temps pour que les équipes [de l'hôpital] puissent l'opérer et lui éviter de lourdes complications comme une nécrose".

Elle insiste, pour éviter le pire à ses abonné·e·s : "Alors vraiment vraiment, vérifier les couches, tapis d'éveil, chaussettes, pyjama à pieds, draps et j'en passe. Un cheveux nous semble inoffensif mais il peut être très dangereux pour nos bébés. Les accidents peuvent être évités"

Une prise de parole qui semble résonner chez plusieurs internautes. Une, notamment, explique en avoir elle-même fait l'expérience. "Mon fils a été victime de ce syndrome à l'âge de 3 semaines. Un de mes longs cheveux s'étaient enroulés autour de son orteil. Il s'en est fallu de peu et le pédiatre a pu le retirer avant qu'il ne perde son orteil. Aujourd'hui, 12 ans plus tard, il a encore la cicatrice visible", commente-t-elle.

Interrogé par L'Obs en 2016, le Dr Bertrand Chevallier, chef du service des urgences pédiatriques de l'hôpital Ambroise-Paré (Hauts-de-Seine), affirmait que si cet accident, ciblant majoritairement les enfants entre 5 et 7 mois, restait assez rare, sa méconnaissance pouvait s'avérer redoutable. "Pour prévenir un tel syndrome, il faut à rester très vigilant aux pleurs inexpliqués d'un bébé, puis le déshabiller complètement et vérifier qu'aucun élément ne soit en train de comprimer une extrémité", avertit le spécialiste.

Il poursuit, donnant quelques précieux conseils : "Lorsque l'on enlève les chaussettes du bébé, il faut également faire bien attention à regarder tous les orteils et à passer un doigt entre chacun. Et si l'on voit un cheveu dans une chaussette, ne pas le laisser en pensant qu'il n'y a aucun risque : il faut tout de suite l'enlever." A suivre assidument.