Sexisme lexical : faut-il rebaptiser l'école "maternelle" ?
Publié le 2 février 2013 à 09:52
Par Laure Gamaury
L'école maternelle porte mal son nom, engendre sexisme et même une dévalorisation du travail accompli lors des premières années de scolarisation. C'est en tout cas ce qu'estime Sandrine Mazetier, députée PS, qui voit une connotation genrée dans l'utilisation de "maternelle" et demande officiellement à Vincent Peillon de modifier le terme. Pour l'heure, sa proposition fait plus sourire qu'elle semble convaincre...
Sexisme lexical : faut-il rebaptiser l'école "maternelle" ? Sexisme lexical : faut-il rebaptiser l'école "maternelle" ?© Abaca
La suite après la publicité

L'appellation école maternelle entretiendrait le sexisme ordinaire et dévaloriserait la mission de l'Education nationale auprès des plus jeunes. C'est en tout cas l'avis de Sandrine Mazetier. La députée socialiste de la 8e circonscription de Paris et vice-présidente de l'Assemblée nationale a en effet déposé une question au gouvernement le 18 décembre dernier, estimant que cette « dénomination institutionnelle, qui figure dans le code de l'Education, laisse entendre que l'univers de la petite enfance serait l'apanage des femmes et véhicule l'idée d'une école dont la fonction serait limitée à une garderie. »

Interviewée vendredi 1er février sur RTL, Sandrine Mazetier reproche à l'expression d'être trop fortement connotée : « C'est une école, pas un lieu de soin, de maternage, c'est un lieu d'apprentissage ». Et de plaider pour un remplacement de « ce nom genré par un nom neutre » afin de redonner « symboliquement aux pères la place qui leur revient dans l'éducation de leur enfant » et de repositionner « l'école dans un rôle éducatif différent de celui des parents ».

Elle propose de substituer à « école maternelle », les formules « petite école » ou « école première » afin de « neutraliser d'une certaine manière la charge affective maternante du mot maternelle ».

Sandrine Mazetier assure que le timing serait parfait avec le projet de refondation de l'école engagé par Vincent Peillon et les actions volontaristes de Najat Vallaud-Belkacem en faveur de l'égalité hommes-femmes dès l'école. Pour l'heure, ni l'un ni l'autre n'ont semblé emballés par l'idée. Dès vendredi matin en revanche, l'idée avait séduit la twittosphère qui s'en donnait à coeur joie : le hashtag #Jeparlelemazetier figurait même dans les trending topics de la journée. 

VOIR AUSSI

Sexisme : le dictionnaire numérique des écoliers au centre de la polémique
Sexisme et violence : tout commence à l'école
Refondation de l'école : ce que veulent les syndicats d'enseignants
L'école pour les moins de 3 ans : "Pour la plupart des enfants, c'est violent"

Mots clés
Société hommes / femmes france sexisme
Sur le même thème
Faut-il cancel "Mary Poppins" ? play_circle
Culture
6 mars 2024
"Tout va sortir, tôt ou tard !" : il faut écouter Flavie Flament sur #MeToo, Hamilton et Matzneff play_circle
Société
"Tout va sortir, tôt ou tard !" : il faut écouter Flavie Flament sur #MeToo, Hamilton et Matzneff
13 mars 2024
Endométriose : Lorie se livre à coeur ouvert (et il faut l'écouter) play_circle
Santé
Endométriose : Lorie se livre à coeur ouvert (et il faut l'écouter)
29 janvier 2024
Les articles similaires
Les Français ? Des "machistes !", dénonce Jane Fonda play_circle
Société
Les Français ? Des "machistes !", dénonce Jane Fonda
6 mars 2024
Les filles seraient plus féministes qu'avant... et les mecs plus "tradis" ? play_circle
Société
Les filles seraient plus féministes qu'avant... et les mecs plus "tradis" ?
30 janvier 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news