Oscars 2012 : Jean Dujardin, les pépites de sa carrière en vidéo

Oscars 2012 : Jean Dujardin, les pépites de sa carrière en vidéo
Oscars 2012 : Jean Dujardin, les pépites de sa carrière en vidéo
Dans cette photo : Jean Dujardin
De la bande du carré blanc à « The Artist », Jean Dujardin est devenu l'acteur français le plus populaire à force d’enchaîner les succès comiques. Hollywood pourrait bien lui offrir un Oscar pour sa prestation dans « The Artist », et faire encore monter sa cote. Retour sur le parcours de « l'Artiste » en vidéo.
A lire aussi


« Nous c'nous » et la bande du carré blanc
1994, serrurier repenti et comique en privé, Jean Dujardin monte à Paris avant ses 25 ans pour voir ce qu’il vaut sur scène, et rencontre ses futurs acolytes au théâtre du Carré blanc : Éric Collado, Emmanuel Joucla, Éric Massot et Bruno Salomone. La bande du carré blanc se forme autour de sketches et d’un single, parodie des boys bands envahissants des années 90. Rebaptisés les « Nous c'nous », ils triomphent en tee-shirts moulant et paroles creuses. Jean Dujardin, pas bien gros à l’époque, révèle son talent pour les sourires émail diamant.
La bande du carré blanc, « Nous c’ nous ! »


« Graines de star » en solo
Le clown se fait encore repérer dans l’émission Graines de Star sur M6, ancêtre culte de la Star Academy… Pour sa première apparition, il l’emporte avec un personnage promis à un grand avenir : « Brice de Nice ». Le cousin de Rahan gagne trois fois de suite. En parallèle il forme un duo avec Bruno Salomone dans « Farce attaque », tour de France de sketches déjantés. 
Brice de Nice dans Graine de stars


Farce attaque à Quimper




« Un gars, une fille »
En 1999 débute le tournage de la série « Un gars, une fille » avec Alexandra Lamy, format inédit de 6 minutes qui consacre le personnage de Loulou, macho sympa et en couple. Ils réuniront 20 millions de spectateurs chaque soir sur France 2 pendant quatre ans. Les pyjamas et la déco ont un peu vieilli mais les engueulades n’ont pas pris une ride.
« Un gars, une fille », au petit-déjeuner



« Mariages ! »
En 2004 le cinéma vient à lui. Il joue dans « Mariages ! », de Valérie Guignabodet avec Mathilde Seigner et Miou-Miou. Un rôle de trentenaire marié, infidèle et désabusé, taillé pour lui.
Bande-annonce « Mariages ! »



« Brice de Nice »
En 2005, il impose Brice de Nice version longue, et ça marche. Du Nord-ouest au Sud-est, l’homme en jaune qui voulait ressembler à Patrick Swayze dans « Point Break » devient la mascotte des lycéens surfeurs…
« Brice de Nice », extrait



« OSS 117 : Le Caire nid d’espions »
Jean Dujardin obtient sa première nomination aux César en 2007 pour son rôle de James Bond triple zéro dans OSS 117, il rempile en 2009 avec un deuxième épisode, et autant de succès. A (re)voir aussi, l’hommage de Florence Foresti dans « On a tout essayé ».
« OSS 117 : Le Caire nid d’espions »



Florence Foresti, fan de Jean Dujardin



« The Artist »

2011. Le costume d’époque lui va si bien et le muet aussi. Pour le rôle de l’acteur en pleine chute, George Valentin, Jean Dujardin a déjà obtenu la Palme du Meilleur acteur au dernier Festival de Cannes, le Golden Globes du meilleur acteur dans une comédie, et le Bafta du meilleur acteur. L’Amérique est devenue fan de ses interviews bancales et bien de chez nous, « french accent » et « bad english » garantis ! Ca promet pour les Oscars.
Jean Dujardin reçoit le Golden Globes du Meilleur acteur dans une comédie


Conférence de presse de Jean Dujardin  lors des 69e Golden Globes


« The Artist », extrait


« Les Infidèles »
2012. Après les tapis rouges de L. A., retour en France, où Mister Dujardin devra bien trouver le temps de faire un peu de promo pour un film, qui, certes n’a plus vraiment besoin de pub. Le « bad buzz » provoqué par les féministes, qui ont fait retirer les affiches jugées sexistes du film « Les Infidèles », a finalement rendu service à la bande de Gilles Lellouche. En salles le 28 mars.
Bande-annonce, « Les Infidèles »


VOIR AUSSI

Jean Dujardin et « The Artist » : 10 nominations aux Oscars
César 2012 : « Les Intouchables », sacré meilleur film de l’année ?
César 2012 : Nos pronostics
Meryl Streep, grande lady sans son masque de fer