Jean Dujardin n’a pas le fantasme des Etats-Unis

Jean Dujardin n’a pas le fantasme des Etats-Unis
Jean Dujardin n’a pas le fantasme des Etats-Unis
Dans cette photo : Jean Dujardin
Prochainement à l’affiche de « La French », le comédien oscarisé n’a pas pris la grosse tête et reste les deux pieds bien plantés au sol. Il a d’ailleurs confié ne pas fantasmer le moins du monde quant à une carrière aux Etats-Unis.
A lire aussi

C’est dans le cadre de l'émission Cinéday l'hebdo que l’acteur Jean Dujardin s’est confié sur sa carrière prometteuse aux Etats-Unis et surtout sur sa passion dévorante pour le cinéma français et les belles histoires. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, Dujardin ne se rêve pas une carrière aux Etats-Unis comme peut la vivre actuellement un certain Omar Sy :

« Je ne vais pas faire le VRP de moi-même à Los Angeles parce que ça me fait chier (…) Je n'ai jamais eu le fantasme des Etats-Unis. L'Oscar est un merveilleux accident. Je ne crois pas que je serai un acteur américain. C'est pas là où je m'éclate le plus (…) J'ai 100 fois plus de sensation et d'émotion quand je fais La French, et que j'attends des scénarios en France (...) On a un cinéma qui a de la gueule et créatif ! Qu'est-ce que j'irai me faire chier là-bas. »

Des déclarations qui n’empêchent pas l’acteur de savourer chaque opportunité, comme récemment en retrouvant George Clonney dans la dernière publicité Nespresso.

A l’affiche de « La French » dès le mois de décembre, Jean Dujardin est plus que jamais en haut de l’affiche et adore malgré tout sa nouvelle vie et son statut de star du cinéma. En couple avec la patineuse Nathalie Péchalat (au casting de « Danse avec les Stars »), l’acteur coule des jours heureux et semble plus que jamais apaisé et serein. Une belle revanche pour celui qui a été dans la tourmente suite à son divorce d’avec Alexandra Lamy. Et pour la petite information, Jean Dujardin ne serait pas du tout opposé à l’idée de faire revivre son personnage de Brice de Nice dans les prochains mois. Une affaire à suivre.