Joey Starr dans "Polisse" : son avis sur la police sur Europe 1

Joey Starr dans "Polisse" : son avis sur la police sur Europe 1
Joey Starr dans "Polisse" : son avis sur la police sur Europe 1
Dans cette photo : Joey Starr
Le chanteur de NTM, Joey Starr, connu des services de police, incarne un « flic » dans le film de Maïwenn, « Polisse », une œuvre assez émouvante sur le quotidien de la Brigade des mineurs.
A lire aussi

Un petit trait d’humour pour la réalisatrice et actrice Maïwenn Le Besco, qui choisit le fameux rappeur / gangster à ses heures perdues Joey Starr pour incarner un agent de l’ordre dans son film "Polisse", dans les salles le 19 octobre prochain.

Avec Karin Viard, Joey Starr, Marina Fois et Maïwenn elle-même, ce « drame » français met en scène le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) avec toutes ses surprises, les pédophiles, les pickpockets mineurs, les parents maltraitants, les problèmes de sexe chez les jeunes et ses dérives, mais aussi leur vie privée à la pause dej’.

Joey Starr, en tête d’affiche, devrai incarner son opposé. Il se confie alors à la presse à ce sujet, et au lieu de dénigrer la police, il explique à Nikos Aliagas sur Europe 1 : « se mettre au service d’une histoire », « L’histoire, les personnages, la force des deux, c’est tout ce qui m’intéresse. […] Au cinéma, on est obligés de s’abandonner, on ne ment pas ».

Par contre, il rit au nez du présentateur qui lui dit que Maïwenn le prend pour sa muse, puisqu’elle l’avait déjà fait jouer dans le « Bal des actrices » : « Je crois que je l’amuse plutôt. Elle en trouvera un autre l’année prochaine ».

Il dit, en outre, qu’il n’a pas eu de problème de « conscience » à jouer un agent de police, mais à contrario, certains agents auraient ri de son rôle. Ne le trouvant pas très crédible.

Il n’a pourtant pas changé d’image envers la police, même s’il a vécu dans la peau d’un agent pendant tout le tournage, à croire que la fiction ne rattrape pas la réalité « J’ai toujours le même truc, j’en ai après l’uniforme, pas l’individu, résume Joey Starr. Les flics, je les ai trouvés assez doux, assez calmes. Y a pas une manière d’opérer, ils sont ultra pédagogues. C’est une psychologie assez spécifique ».

Son discours est toutefois très positif, on l’entend même répondre à Nikos : "Ce sont des gens qui sont au service des autres, et qui remuent leur lot de misère tous les jours. (...) Ce qui est intéressant dans le film, c'est que ces gens jamais mis en lumière le sont".

Se serait-il assagi notre mythique rappeur à la voix rauque ?

VOIR AUSSI

Cannes : Maïwenn et Joey Starr déjà favoris avec « Polisse »

Cannes : Gus Van Sant, Maïwenn, et Julien Doré invités du « Grand Journal »

American Pie 4 : la bande-annonce exclusive !

Michael Fassbender sera un esclavagiste dans "12 years a slave" de Steve MacQueen