Free Mobile : Nicolas Sarkozy n’est pas fan

Free Mobile : Nicolas Sarkozy n’est pas fan
Free Mobile : Nicolas Sarkozy n’est pas fan
Si jusqu’à maintenant le président de la République et candidat à l’élection présidentielle ne s’était pas réellement exprimé au sujet de l’arrivée de Free Mobile, c’est désormais chose faite. Et ce dernier n’est pas du tout favorable au 4e opérateur de téléphonie mobile à qui il reproche un comportement trop agressif et d’avoir provoqué des licenciements.
A lire aussi


« La commission européenne n’a pensé qu’à la question du consommateur. Il y a quatre opérateurs aujourd’hui qui licencient tous parce que les prix se tirent vers le bas. C’est la qualité du service qui va être pénalisée et c’est l’emploi qui va être pénalisé. Je dis à la Commission européenne : nous devons changer notre manière de voir » indique Nicolas Sarkozy qui n’est décidément pas un grand fan de Xavier Niel et des forfaits Free Mobile.

En effet, l’arrivée sur le marché de Free Mobile en tant que 4e opérateur de téléphonie mobile a été une véritable onde de choc pour les concurrents que sont Orange, Bouygues et SFR. Ces derniers ont été forcé de revoir leurs prix à la baisse, et parfois de licencier des employés pour faire face aux chutes de revenus.

Martin Bouygues s’est d’ailleurs exprimé dans détour au sujet de Free Mobile et du comportement de Xavier Niel lors du lancement (façon Hollywood) des forfaits :

« On est dans un problème assez particulier. Je suis interloqué par le lancement de Free. On s’est fait injurier, insulter comme jamais personne ne l’a été. En vertu de quoi ? Je ne sais pas. On a traité nos clients de pigeons, etc. Il faut voir le service qui est offert par Free qui est une calamité. »

Si on avait encore un doute, cette fois c’est clair, la guerre est toujours d’actualité entre Free Mobile et ses concurrents.