Bac 2013 : l'épreuve de philo immortalisée sur Instagram

Bac 2013 : l'épreuve de philo immortalisée sur Instagram
Bac 2013 : l'épreuve de philo immortalisée sur Instagram
Ce lundi 17 juin était donné le coup d'envoi du baccalauréat 2013 avec l'épreuve de philosophie. Si le contenu de l'examen reste à peu près similaire d'année en année, une chose a définitivement évolué : la place qu'occupent désormais les réseaux sociaux et Internet dans le quotidien des ados. Ultra-connectés, ces digital natives ont immortalisé la première épreuve du bac promo 2013 à coups de clichés postés ensuite sur Instagram. Petite typologie des bacheliers 2.0.
A lire aussi
"Pantry Porn" : la tendance des garde-manger ultra-rangés envahit Instagram
News essentielles
"Pantry Porn" : la tendance des garde-manger ultra-rangés...

Lundi 17 juin, les bacheliers s'étaient donné le mot sur les réseaux sociaux pour partager leurs angoisses pré-philo. Quelques heures ou quelques minutes avant de plancher pendant 4 heures sur les sujets « Le langage n'est-il qu'un outil », « Que devons-nous à l'État » ou encore « Le travail permet-il de prendre conscience de soi », les ados avaient décidé de documenter la grande aventure du baccalauréat sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, quelque 88 000 clichés accompagnés des hashtags #bac et #bac2013 ont immortalisé cette première journée d'examen, rappelle le blog Rézonnances. Entre les photos de petit-déjeuner, les captures d'écran d'alarmes de smartphone et autre fiches de révisions, typologie des aspirants diplômés.

Les paniqués

À grand renfort de gros plans sur les alarmes de leur iPhone et de smileys pendus, les paniqués ont été nombreux à se manifester sur Instagram le matin de l'épreuve de philo. Leur particularité ? Ils parviennent avec une simple image à communiquer leur stress à tous leurs camarades.

Bachelier paniqué n°1

Bachelier paniqué n°2

Les food addicts

Déjà adeptes des agaçantes photos d'assiette, les foods addicts ont décidé d'immortaliser les épreuves du bac 2013 en photographiant leur petit-déjeuner ou leur encas pendant l'épreuve. Si certains ont visiblement suivi avec zèle les préceptes nutritionnels pour bien s'alimenter en période d'exam, d'autres n'ont apparemment pas compris qu'avaler des Oréo, des Kinder Bueno et des tartines de pâte à tartiner en une matinée n'était pas forcément une bonne idée pour cartonner en philo.

Food addict n°1

Food addict n°2

Les motivés

Fiches bristol : ok, surligneurs de toutes les couleurs : ok, manuels de révision : ok. À peine sortis de de la salle d'exam, les motivés veulent montrer au monde entier qu'en plus d'avoir cartonné en philo, ils sont déjà prêts à attaquer l'épreuve d'histoire-géo. Les motivés sont agaçants.

Bachelier motivé n°1

Bachelier motivé n°2

Les apprentis reporters

Rien n'arrête les futurs JRI (journalistes reporters d'images). Ni l'interdiction d'être en possession de son téléphone pendant l'épreuve, ni la lourde sanction qui plane au-dessus de leur tête s'ils se font attraper par l'examinateur. De la longue attente pré-philo dans le couloir à la copie d'exam, l'apprenti JRI a décidé de tout immortaliser.

Bachelier reporter n°1

Bachelier reporter n°2

Les sentimentaux

« Stay cool et tout ira bien. Kiss, mom », « Bon courage petite sœur » : pour les sentimentaux, rien ne vaut les encouragements de leurs proches le jour J. Bien que légèrement fleur bleue, les clichés des sentimentaux parviennent à raviver le souvenir de notre propre baccalauréat. Car qui n'a jamais, le matin d'une épreuve, trouvé un post-it de ses parents nous souhaitant bonne chance ?

Sentimental n°1

Sentimental n°2

VOIR AUSSI

Résultats du bac : prénoms et mentions étroitement liés
Bac : 5 conseils aux parents d'élèves en bachotage

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Bac 2013 : un programme des épreuves modifié en L, S et ES
Bac 2013 : le plus vieux et le plus jeune des candidats ont...