Faux avis sur Internet : une nouvelle norme pour moraliser la pratique

Faux avis sur Internet : une nouvelle norme pour moraliser la pratique
Faux avis sur Internet : une nouvelle norme pour moraliser la pratique
Une nouvelle norme pilotée par l'Association française de normalisation (Afnor) sera mise en place dès jeudi, afin de lutter contre les avis de consommateurs douteux qui affluent sur Internet.
A lire aussi


« On a remarqué que les consommateurs étaient de plus en plus méfiants. 75% des Français pensent que parmi les avis (postés sur Internet ndlr.), certains sont faux ». Le constat est formulé par Frédéric Hougard, le fondateur de Testntrust, une start-up spécialisée dans la gestion d'avis de consommateurs dans les colonnes du Parisien. Son idée : la création d'une norme pour faire disparaître les faux avis de la toile. « Une première mondiale qui a vocation à devenir internationale », se félicite Thierry Spencer cofondateur de la startup, sur le site internet du Figaro.

Dans la pratique sur Internet

En application, cette norme, chapeautée par l'Association française de normalisation (Afnor), regroupera des entreprises signataires qui « devront donner la possibilité aux internautes de montrer patte blanche en joignant la facture du restaurant par exemple, comme preuve en sus du commentaire ». Les avis laissés sur Internet ne pourront plus être anonymes, ni être achetés. Un classement des avis par ordre chronologique - du plus récent au plus ancien - sera également imposé.

Vers plus de fiabilité

Grâce à cette norme et aux justificatifs qu'elle demandera, les avis sur Internet devraient gagner en fiabilité. Une solution qui séduit déjà comme en témoigne dans le Figaro Patrick Dalsace cofondateur du site de réservation de tables de restaurant LaFourchette : « Cette norme a trois vertus. Elle va apporter plus de transparence, plus de fiabilité et plus de pédagogie. »

Pour le moment, la norme n'a rien d'obligatoire mais les consommateurs adeptes du e-commerce pourront s'y retrouver avec la présence d'un logo NF figurant sur les sites adhérents dès l'hiver prochain.

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Il vend ses données personnelles au plus offrant sur Internet
Top 10 des sites préférés des Français
IP tracking : la Cnil enquête autour des méthodes commerciales sur le web