Miss Bolbec : quand un concours de beauté devient concours de commentaires cruels

Miss Bolbec : quand un concours de beauté devient concours de commentaires cruels
Miss Bolbec : quand un concours de beauté devient concours de commentaires cruels
Sur le site web paris-normandie.fr, l'Association bolbécaise des commerçants invitait les internautes à voter pour élire Miss Bolbec. La page, largement partagée sur les réseaux sociaux, n'a pas récolté les réactions escomptées : les internautes se sont massivement moqués des prétendantes au titre, en dénigrant leur physique parfois très cruellement. Une situation jugée inacceptable par Amandine Janiaud-Vergnaud, conseillère parlementaire.
A lire aussi
Miss Île-de-France 2016 dézingue les clichés sur les reines de beauté
News essentielles
Miss Île-de-France 2016 dézingue les clichés sur les...


Invités à élire Miss Bolbec (Normandie) parmi neuf jeunes filles, les internautes ont préféré s’évertuer à déterminer laquelle était la plus laide. Il est vrai que sur les photographies publiées par le site paris-normandie.fr, les prétendantes au titre de miss locale n’étaient pas mises en valeur. Mais pour Amandine Janiaud-Vergnaud, conseillère parlementaire et blogueuse, rien ne justifie le lynchage virtuel subi par les candidates.

Bad buzz sur Twitter et dans les commentaires du site


Un bad buzz sur lequel Paris-Normandie a préféré fermer les yeux, ignorant dans un premier temps les commentaires injurieux des internautes, et ne prenant pas non plus garde à protéger les jeunes filles en supprimant leur nom et leur photo.

Facile de dénigrer derrière son clavier

« Il s’agit ni plus ni moins d’insulter une ou plusieurs jeunes filles, qui comme des milliers d’autres ont l’idée (bonne ou mauvaise, là n’est pas le propos) de participer à un concours de Miss. Des concours de Miss certes souvent vieillots et qui ne grandissent pas spécialement l’image de la femme, mais qui font des cartons d’audience », regrette Amandine Janiaud-Vergnaud sur son blog. Soulignant la fragilité potentielle des jeunes candidates, elle s’interroge sur l’hypocrisie des internautes : « Toutes les mères, sœurs et petites amies de ces grands courageux sont-elles des mannequins ? Ces internautes sont-ils tous fiers de leur image ? N’ont-ils jamais eu des illusions de jeunesse, cherché des échappatoires à un quotidien peut-être pas rose ? ».

D'autres internautes ont apporté leur soutien aux jeunes filles. Certains rappellent les dangers des critiques virtuelles : les cas d'adolescent(e)s qui se sont suicidé(e)s après des insultes sur le Web se multiplient. Le concours de Miss Bolbec est désormais clos, et les commentaires ont été supprimés du site.

>> À lire : Suicides en série : Ask.fm est-il dangereux ? <<

La réponse de Déborah, élue Miss Bolbec

Déborah David - Miss BolbecC’est finalement Déborah David qui a été couronnée Miss Bolbec. Dans une tribune publiée par le Plus du Nouvel Obs, elle se justifie : « Avec les autres candidates, on reconnaît toutes qu'on n'y est pas du tout à notre avantage. Ces gros plans sont horribles ». Blessée par les remarques des internautes, elle considère malgré tout sa participation au concours de beauté comme une expérience bénéfique. Après une longue hospitalisation suite à un accident de voiture, « participer à un concours de beauté [l]'a aidée à reprendre confiance en [elle] ». Concernant les internautes, elle espère qu’ils passeront à autre chose, et qu’ils verront les photos de la soirée, pour se dire : « Ah ben mince, elles sont mignonnes en fait ».

VOIR AUSSI

Mini-miss : la fin de concours "pervers et traumatisants"
Une mère anglaise défend les concours de beauté pour enfants
Cyber-harcèlement : le suicide d'Amanda Todd bouleverse le Canada

Dans l'actu