Nos smartphones vont-ils nous rendre bossus ?

Nos smartphones vont-ils nous rendre bossus ?
Nos smartphones vont-ils nous rendre bossus ?
Si les smartphones simplifient la vie, ils peuvent aussi ruiner la santé, en particulier celle des plus jeunes. Dos rond et tête baissée est la position de référence pour envoyer un SMS ou lire une vidéo sur l'écran de son téléphone. Selon un chiropracteur, ce genre de pratique ajoute 4,5 kilos de pression sur le cou d'une personne : un poids qui, à terme, pourrait endommager sérieusement la colonne vertébrale.
A lire aussi


Demain, tous bossus ? À force de nous pencher en moyenne 110 fois par jour sur notre smartphone (et accessoirement de plus le regarder que notre compagnon), peut-être bien. Imaginez la scène : votre téléphone vibre, vous avez reçu un SMS. Vous le sortez de votre poche et baissez alors la tête pour pouvoir lire le message. C’est en répétant ce geste qu’on risque d’endommager sa colonne vertébrale. Risque possible ? Le déplacement de la tête vers l’avant.

Au niveau du dos, des dommages sur le long terme

Le cri d’alarme est lancé par un chiropracteur de Floride (États-Unis). Pour le Dr Matt Herba, ces dommages au niveau du cou apparaîtraient d’ores et déjà chez certains utilisateurs de smartphones ou de tablettes, en particulier chez les plus jeunes. Pire : ces dégâts pourraient être permanents. En cause, la pression ajoutée sur le cou, un poids qui peut grimper jusqu’à 4,5 kilos. Résultat, les tissus et les cartilages entre les vertèbres s’endommagent.

>> À quel âge faut-il laisser un smartphone ou une tablette à son enfant ? <<

La solution ? Éviter de baisser la tête

Une inquiétude confirmée par une étude publiée dans l’International Journal of Occupational Safety and Ergonomics, qui révèle que 53% des utilisateurs de téléphone mobile souffrent de douleurs dans le cou, ou du moins d’un engourdissement. La solution pour éviter tout mal de dos ? Limiter l’utilisation abusive des smartphones, et essayer au maximum de la tenir face à soi afin d’éviter d’avoir à baisser la tête.

VOIR AUSSI

Smartphone : près de 6 Français sur dix en sont dépendants
Mal de dos : votre chaise de bureau nuit à votre santé
20% des Français vont au lit avec leur smartphone
Les cinq plus mauvaises postures au bureau