Le "selfie" est mort, vive le "braggie"

Le "selfie" est mort, vive le "braggie"
Le "selfie" est mort, vive le "braggie"
Le « selfie », cet autoportrait du meilleur goût réalisé bras tendu à l'aide d'un smartphone, serait-il en passe d'être supplanté par le « braggie » sur les réseaux sociaux ? Le terme désigne les photos qui n'ont pour seul but que de rendre jaloux vos « amis » en posant dans des lieux censés être formidables.
A lire aussi

À peine désigné mot de l'année par les très sérieux Oxford Dictionaries, le « selfie », cet autoportrait du meilleur goût réalisé bras tendu à l'aide d'un smartphone, se voit déjà concurrencé par un nouveau venu sur les réseaux sociaux : le « braggie ».

Les « braggies » sont des photographies postées sur Facebook, Instagram ou encore Twitter avec pour seul but de rendre jaloux ses « amis », selon Le DailyMail qui a étudié le phénomène. Le cliché met généralement en scène votre petite personne posant sur une plage paradisiaque, devant un établissement de luxe ou la Ferrari, louée à prix d'or, pour aller faire le mariolle sur les Champs-Elysées.


Vanité, tout n'est que vanité

Au risque de mettre à mal votre esprit créatif, vous êtes loin d'être les seuls à faire semblant de tenir l'Empire State ou La Tour Eiffel entre vos doigts par un astucieux jeu de perspectives. En effet, au Royaume-Uni, quelque 5,4 millions de personnes ont déjà posté des clichés destinés à faire pâlir de jalousie leurs amis et ce, dans les dix minutes à peine après leur arrivée en vacances ou à une quelconque fête.

Objectif premier des « braggies » pour ceux qui s'y adonnent : paraître plus intéressant et augmenter leur « popularité » sur les réseaux sociaux. On frémit d'ores et déjà en imaginant les futurs « selfie, braggie, duckface », un autoportrait, bras tendu et bouche en coeur, laissant entrevoir au second plan la folle ambiance d'une soirée privée au Macumba.

Dans l'actu