Blackface : bad buzz pour une journaliste de Elle grimée en femme noire

Blackface : bad buzz pour une journaliste de Elle grimée en femme noire
Blackface : bad buzz pour une journaliste de Elle grimée en femme noire
Dans cette photo : Audrey Pulvar
Raciste, pas raciste ? Une photo postée sur le compte Instagram d'une rédactrice Elle relance la polémique. Jeanne Deroo y apparaît grimée en femme noire. Une « blackface » qui est en train de faire le tour du Web.
A lire aussi


Nouveau bad buzz « raciste » pour Elle après le fâcheux article « Black Fashion Power » qui décryptait en janvier 2012 le style vestimentaire des femmes afro-américaines et qui s’était attiré les foudres de plusieurs personnalités médiatique dont Audrey Pulvar, qui dénonçait à l’époque un « papier de merde », véhiculant clichés et généralisations à la limite du racisme ordinaire envers les femmes noires.

>> Audrey Pulvar veut plus de femmes noires en couverture des magazines <<

Cette fois, c’est une rédactrice beauté du magazine Elle France qui crée le malaise avec une photo postée sur son compte Instagram. Jeanne Deroo y apparaît grimée en femme noire, perruque afro sur la tête, veste rose couplée à un chemisier orange sur le dos et motifs africains en arrière-plan. Un bel exemple de « blackface », une pratique qui passe très mal auprès des militants antiracistes qui ont tenu à mettre les choses au point. « Nous y revoilà : la blackface d’une rédactrice beauté Elle », titre Jezebel, avant d’enjoindre avec force ironie à stopper cette pratique inacceptable. Sur Twitter aussi, beaucoup d’internautes s’insurgent, même si quelques innocents estiment qu’il faut « arrêter de voir du racisme partout ».

Le blackface, c’est quoi ?

De fait, le blackface traîne un lourd passif : largement pratiqué dans les minstrel shows (des spectacles américains créés vers la fin des années 1820), puis dans le vaudeville, il consistait à grimer des comédiens pour qu'ils incarnent des noirs. Lesquels étaient invariablement « ignorants, stupides, superstitieux, joyeux, et doués pour la danse et la musique », explique la page Wikipedia consacrée à ces spectacles. Bref de la caricature, des stéréotypes et du racisme purs et durs. La pratique a d’ailleurs disparu à mesure que la lutte contre le racisme montait.

Toujours tenté de considérer le blackface comme un simple déguisement ?

VOIR AUSSI

American Music Awards : Katy Perry accusée de racisme
Harry Roselmack dénonce une "France raciste" dans sa tribune au "Monde"
" Y’a pas bon Taubira " : Une élue UMP en cours d’exclusion après un pastiche raciste
Adopte un gitan.com sur Facebook : une page raciste fermée puis rouverte fait scandale