BD : "Le loup des mers" de Riff Reb's revisite le mythe du surhomme – vidéo

BD : "Le loup des mers" de Riff Reb's revisite le mythe du surhomme – vidéo
BD : "Le loup des mers" de Riff Reb's revisite le mythe du surhomme – vidéo
Dans cette photo : François Hollande
Dans « Le loup des mers », prix de la BD Fnac, le dessinateur et scénariste Riff Reb's transpose en bande dessinée l'œuvre de Jack London, qui dénonce le mythe du surhomme de Nietzsche. Roff Reb's revient dans une vidéo de notre partenaire MyBOOX sur l'affrontement intellectuel qui est au centre de son œuvre.
A lire aussi
Le cupcake au citron, on vous explique tout en moins de 3 minutes  – Vidéo
Mag
Le cupcake au citron, on vous explique tout en moins de 3...


Riff Reb’s est le pseudonyme de Dominique Duprez, dessinateur et scénariste de BD français. Après avoir étudié aux Gobelins, il a participé à la fondation de l’Atelier Asylum en 1984 avec Arthur Qwak. Le Loup des Mers - adaptation en BD l'œuvre de Jack London - n’est pas le coup d’essai de Riff Reb’s : il avait déjà transposé À bord de l’étoile matutine de Mac Orlan en bande dessinée. Le Loup des Mers est sa dernière parution. L’œuvre, sortie aux éditions Soleil, a reçu le Prix de la BD de la FNAC :

Humphrey Van Weyden, jeune gentleman cérébral et fluet, est victime d’un naufrage. Il est recueilli à bord de la goélette de Loup Larsen, sociopathe tyrannique et alcoolique mais néanmoins cultivé. Un duel idéologique s’instaure peu à peu entre les deux hommes : Humphrey Van Weyden est croyant, ce qui attire le mépris de Loup Larsen, athée convaincu. Commencent alors les joutes verbales drôles et spirituelles qui rythment le récit d’aventure de parenthèses philosophiques. L’arrivée d’une jeune femme à bord intensifie l’affrontement entre les deux protagonistes.

Dans une vidéo de MyBoox, Riff Reb’s explique que Jack London réfute dans son œuvre la notion de surhomme de Nietzsche, qui sera quelques années après reprise par les idéologies fascistes. Le dessinateur explique que l’auteur de Croc Blanc anticipe les régimes nazis et soviétiques en « dénonçant quelque chose qui n’existe pas encore », et prône une humanité qui pourrait « partager sans lutter ». Il souhaite que l’homme soit un « être social », à l’image d’Humphrey Van Weyden et de Maud Brewster, la jeune femme semeuse de trouble du Loup des mers.

Victoria Houssay



VOIR AUSSI

"Dans le harem de Kadhafi", l'enquête fascinante d'Annick Cojean - vidéo
BD : la campagne de François Hollande en "off" par Mathieu Sapin
Pénélope Bagieu : "Cadavre exquis", le grand saut du format long - vidéo