Présidentielle 2012 : trois émissions pour France 2 avant le 1er tour

Trois émissions politiques en l'espace d'une semaine, dont un débat à dix : tel est le dispositif dévoilé par France 2 pour respecter les règles du temps de parole imposées par le CSA. Si la majorité des candidats à la présidentielle y sont pleinement favorables, d'autres ont déjà prévu de bouder l'un de ces rendez-vous télévisés.
A lire aussi
Miss France 2017 : non, ce n'est pas une émission féministe
News essentielles
Miss France 2017 : non, ce n'est pas une émission...


Alors que la règle de la stricte égalité du temps de parole des candidats à la présidentielle, imposée par le CSA, est en vigueur depuis près de deux semaines, France 2 vient de dévoiler son dispositif à l’approche du premier tour. Soucieux de garantir aux dix candidats en course la même présence médiatique, la chaîne a prévu pas moins de trois émissions.
Dans un premier temps, David Pujadas et Fabien Namias animeront, coup sur coup (les 11 et 12 avril), deux numéros de « Des paroles et des actes », recevant chacun cinq candidats. Les prétendants à l’Élysée auront tous droit à vingt minutes d’interview et les deux grands candidats que sont Nicolas Sarkozy et François Hollande ne participeront pas à la même émission.

En outre, le 16 avril, la chaîne projette de diffuser, en seconde partie de soirée, un numéro spécial de son émission politique « Mots Croisés ». Présentée par Yves Calvi, elle prévoit de réunir sur un même plateau l’ensemble des candidats. Mais alors que Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen se sont dit favorables à l’organisation d’un tel débat, les candidats du PS et de l’UMP se sont, quant à eux, montrés plus réticents. Dans l’équipe de François Hollande, on souligne ainsi qu'un « débat à dix, c’est compliqué à organiser. Si cela donne lieu à une foire d’empoigne incompréhensible, ça ne rendra pas service aux Français ». Le président-candidat s’est d’ores et déjà prononcé défavorablement. « Le débat, il a lieu pour les deux candidats que les Français auront choisi pour le deuxième tour », a-t-il déclaré vendredi sur le plateau de BFM-TV.

Crédit photo : france TV/AFP

VOIR AUSSI

Présidentielle 2012 : les candidats dans la course à l'Élysée
Eva Joly : sa « détermination est intacte »
INA : un site dédié aux « petites phrases » des politiciens
Procuration 2012 : les partis se chargent de vous trouver un mandataire