Une pub anti-maltraitance uniquement visible par les enfants – vidéo

Une pub anti-maltraitance uniquement visible par les enfants – vidéo
Une pub anti-maltraitance uniquement visible par les enfants – vidéo
Dans cette photo : Usain Bolt
Une publicité anti-maltraitance à double-message, qui change selon la taille de celui qui est devant : c’est l'idée d'une association espagnole d'aide aux enfants et adolescents en danger pour faire passer un message uniquement aux enfants. La publicité utilise l'imagerie lenticulaire.
A lire aussi
Beyonce : la BO de Gatsby et une pub pour Pepsi – Vidéo
musique
Beyonce : la BO de Gatsby et une pub pour Pepsi – Vidéo


L’association espagnole ANAR (« Ayuda a Niños y Adolescentes en Riesgo », soit « Aide aux enfants et adolescents en danger ») a eu l’idée d’une publicité pour lutter contre la maltraitance qui serait uniquement visible par les enfants, ou du moins par les personnes de petite taille. Selon la hauteur de laquelle on regarde l’affiche, qui dépend de la taille du spectateur, les informations différent. Ainsi, une personne de taille adulte verra simplement le visage d’un petit garçon, ainsi qu’un slogan : « Parfois, la maltraitance n’est visible que par les enfants qui en sont les victimes ». Un message subtilement ironique, car du point de vue d’un enfant, des marques de coups apparaissent sur le visage du garçon. Le message, lui, est plus clair : « Si quelqu’un te fait du mal, téléphone-nous et nous t’aiderons », accompagné d’un numéro de téléphone destiné aux mineurs en détresse.




La pub utilise l'imagerie lenticulaire

Cette publicité utilise la technique de l’imagerie lenticulaire, qui fait apparaître une image différente selon l’angle de vue duquel on se place. C’est le même procédé qui permet de faire un effet d’« images animées » sur des vignettes de paquets de céréales ou des réglettes d’écolier au support strié. Utilisé dans la publicité, ce processus permettra aux enfants d’environ 1m30 de voir un message exclusif complètement différent de celui  de la version prétexte que percevra une personne de taille adulte.

Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Publicité : quand Nestlé parle aux chiens
Harvey Nichols, ou « la pire publicité du monde »

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Usain Bolt dans une publicité pour les préservatifs Durex
PETA : une publicité très osée en faveur des végétariens