Espagne : la fille de Juan Carlos nue en couverture du magazine "Mongolia"

Espagne : la fille de Juan Carlos nue en couverture du magazine "Mongolia"
Espagne : la fille de Juan Carlos nue en couverture du magazine "Mongolia"
Pour critiquer « l'impunité dont bénéficie la famille royale » espagnole, le magazine satirique « Mongolia » propose en Une de son numéro de décembre un photomontage osé de l'infante Cristina, qui fait actuellement l'objet d'une enquête pour corruption.
A lire aussi


Alors que doit entrer en vigueur au mois de janvier une loi qui interdira les « attitudes jugées offensantes pour l'Espagne », Mongolia a décidé de frapper fort en dédiant la Une du dernier numéro de l'année 2013 à la famille royale espagnole.

Pas sûr, cependant, que cette dernière goûte à la plaisanterie. Rebaptisé pour l'occasion Mongoliú, en référence à l'hebdomadaire de charme Interviú, le magazine consacre sa Une à Cristina de Borbón y Grecia, la fille du roi Juan Carlos. Grâce à la magie du photomontage, l'infante y apparaît entièrement nue, coiffée d'un bonnet de père Noël. Sur son corps, sont inscrites des inscriptions au marqueur : « España es mía » (l'Espagne est à moi), « King not dead » (le roi n'est pas mort) ou encore « Soy sagrada Cristina » (je suis sainte Cristina). Postée sur Facebook par Mongolia, la Une a provoqué une suspension du compte du magazine pendant 24 heures.

Une Une contre l'impunité de la famille royale

Citée par Courrier International, la rédaction de Mongolia explique : « C'est notre manière de critiquer l'impunité dont bénéficie la famille royale ». La fille du roi d'Espagne et son époux Iñaki Urdangarin sont en effet sous le coup d'une enquête judiciaire pour corruption et blanchiment d'argent : ce dernier, ancien joueur de handball reconverti dans les affaires aurait, avec son ancien associé, détourné 6,1 millions d'euros d'argent public. Cristina est de son côté soupçonnée d'avoir utilisé pour son propre compte l'argent détourné de son mari. Après huit mois d'enquête, le juge majorquin en charge de l'affaire devrait prochainement se prononcer sur l'inculpation, ou non, de l'infante Cristina. D'ici « à la fin décembre ou au début de janvier », « le juge rendra une décision sur une citation comme inculpée ou un classement de l'affaire », a déclaré une source judiciaire citée par l'AFP.

Ce nouveau scandale judiciaire, révélé dans la presse en novembre 2011, a un peu plus écorné l'image de la famille royale espagnole, déjà largement impopulaire auprès de ses sujets.

VOIR AUSSI

Delphine Boël : qui est la fille cachée du roi des Belges ?
Charlotte Casiraghi : ce que l'on sait de son accouchement
Qui est Cressida Bonas, la (peut-être) future épouse du Prince Harry ?

Kate Middleton : pourquoi a-t-elle viré son coiffeur ?

Dans l'actu