Tranquilien : l'application SNCF pour choisir le train le moins bondé

Tranquilien : l'application SNCF pour choisir le train le moins bondé
Tranquilien : l'application SNCF pour choisir le train le moins bondé
La SNCF a lancé lundi Tranquilien, son application collaborative à destination des usagers pour leur permettre de savoir si leur wagon sera bondé ou s'ils pourront avoir la chance de voyager assis dans leur RER ou dans leur train de banlieue.
A lire aussi


Annoncée par le gratuit 20minutes, Tranquilien est la nouvelle application participative disponible sur smartphone, qui devrait permettre aux usagers des transports en commun franciliens de voyager sur les lignes de Transilien un peu plus tranquillement. Avec cette application, les usagers de la SNCF pourront indiquer à leurs compagnons de transports l'affluence dans le train qu'ils empruntent.

Avec un système de signalisation tricolore, (signal vert en cas de train vide, signal orange pour indiquer quelques places assises, et signal rouge si le train est bondé) les usagers déjà embarqués pourront indiquer s'ils se trouvent à l'avant ou à l'arrière du train et l'affluence dans leur wagon, ce qui devrait permettre aux voyageurs qui comptent monter à la station suivante de mieux se répartir sur le quai puis dans les wagons grâce à leur smartphone.

Les usagers sont le moteur de cette application, indique Bénédicte Tilloy, directrice de la SNCF : « Les 3 millions de voyageurs sont l’intelligence de cette application, et plus les voyageurs participent, plus les renseignements seront fiables ». Elle espère également que ce service permettra une régulation du trafic aux heures de pointes.

Disponible sur iPhone, et sur Android dès la rentrée, l'application ne fonctionne pas encore pour les RER A et B qui sont gérés par la SNCF et la RATP. Une extension de ce nouveau service mobile est envisagée pour l'automne prochain. En espérant que Tranquilien puisse permettre aux millions d'usagers franciliens, comme son nom le promet, de voyager avec plus de sérénité.

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Trajet domicile-travail : les Français mettent 25 minutes pour aller au boulot
Grève SNCF/RATP : quels sont mes droits si je ne peux pas aller au boulot ?
Trajet domicile-travail : la distance pose problème aux salariés
Bientôt une prime pour ceux qui vont travailler en vélo ?