Les pères de famille travaillent de moins en moins

Les pères de famille travaillent de moins en moins
Les pères de famille travaillent de moins en moins
Les salariés en couple et pères de famille seraient-ils moins bosseurs que les autres ? C'est ce qu'avance une étude réalisée par l'University of East Anglia, en Grande-Bretagne, en collaboration avec l'institut de recherche britannique indépendant NatCen Social Research. Selon les chercheurs, les salariés qui sont aussi papas auraient des journées de travail plus longues, mais consacreraient finalement moins de temps à leur job.
A lire aussi

Les Working dads seraient-ils moins enclins à bosser ou n'ont-ils tout simplement plus la capacité de consacrer autant de temps à leur travail ? Selon une étude britannique de l'University of East Anglia et du NatCen Social Research et relayée par Jobat.be, 30% des salariés britanniques pères de famille travailleraient 60 heures par semaine ou plus. Si ces Working dads accomplissent des journées plus chargées que les hommes célibataires et sans enfants ou encore des pères célibataires, en revanche, il semblerait que le nombre d'heures qu'ils consacrent à leur boulot ait largement diminué depuis 10 ans.

La vie de famille : une redéfinition des priorités

L'enquête révèle en effet que les salariés pères de famille, tout comme les mères actives, ont diminué en l'espace de dix ans leurs heures de présence sur leur lieu de travail, préférant désormais consacrer du temps à d'autres tâches liées à leur vie de famille. En 2001, les Working dads étaient encore 40% à travailler au moins 48 heures par semaine et 13% à bosser plus de 60 heures hebdomadaires. En 2011, ils ne sont plus que 31% à passer plus de 48 heures par semaine au boulot, et 10% seulement à travailler plus de 60 heures.

Adapter ses horaires de travail

Mais si les papas poules passent moins de temps à leur bureau, ils sont encore nombreux à travailler depuis leur domicile lorsqu'ils bénéficient d'un moment de libre. D'après les résultats de l'enquête, 52% des pères de famille en couple affirmaient, en 2011, ne jamais travailler en soirée. Ils n'étaient que 33% dans ce cas en 2001. Ils sont encore 24% à boucler leurs dossiers la nuit, contre 34% il y a dix ans. Enfin, il arrive encore à 55% des Working dads de rapporter du travail à la maison le week-end ; en 2001, ils étaient 74%.

VOIR AUSSI

Gestion du temps : comment gagner 8 heures par semaine?
Apprendre à dire non au bureau
Harcèlement au travail : les pères attentionnés sont les premières victimes

Congé parental, télétravail : ces pères qui arrivent à concilier vie perso et vie pro

Working dads : paroles de papas hyperimpliqués et débordés