Daddy Coool : les papas débordés ont leur site Internet

Daddy Coool : les papas débordés ont leur site Internet
Daddy Coool : les papas débordés ont leur site Internet
À 41 ans, Alexandra Romano voulait créer un site Internet « pratico-pratique » dédié aux Working Dads. C'est désormais chose faite. Daddy Coool regorge de bonnes adresses et d'astuces pour permettre à ces papas débordés de partager des moments privilégiés avec leurs enfants.
A lire aussi

L'idée lui trottait dans la tête depuis un an et demi. Il aura fallu un coup du sort, la perte d'emploi de sa sœur Cynthia, pour qu'Alexandra Romano concrétise finalement son projet. A 41 ans, elle est la co-fondatrice de Daddy Coool, un site Internet regorgeant de bonnes adresses et d'astuces pour permettre aux papas parisiens de partager des moments privilégiés avec leurs enfants. « Cette idée s'est imposée pendant un déjeuner de filles avec une amie divorcée dont l'ex-compagnon l'appelle sans cesse quand il a la garde des enfants », raconte-t-elle. Et de poursuivre : « J'ai moi-même deux sœurs ; et elles comme moi sommes à la tête de familles recomposées, ces dernières étant de plus en plus courantes en France. » Mais dans ce schéma, la quadragénaire regrette la mise à l'écart des hommes. « On s'intéresse beaucoup aux femmes, aux difficultés qu'elles rencontrent pour concilier responsabilités maternelles et professionnelles. Or, personne ne se soucie des papas qui, s'ils ne se sont pas davantage valorisés, ne prendront jamais leur rôle de père au sérieux. »

Une conciergerie pour simplifier la vie des papas

Après une conception débutée en janvier 2013, une « version test » de Daddy Coool est mise en ligne le mois suivant, avant que la définitive ne soit officiellement lancée à la mi-avril. Le site qui se veut « inspirant sans être moralisateur », propose à ses quelques 400 membres une newsletter hebdomadaire et thématique présentant trois bons plans. « Nos inscrits ont également accès à une rubrique « Mon Best-of », cet espace personnel visant à stocker les offres qui ont retenu leur attention et à les retrouver en quelques clics le moment venu. » De plus, à partir de septembre, une conciergerie virtuelle s'ajoutera à ces outils. « Grâce à cette application mobile, nos papas débordés auront à portée de main tous les services indispensables pour leur simplifier la vie au quotidien : petits travaux, baby-sitting ou organisation des vacances. »

Déjà à la tête d'Open Space, son agence de communication créée en 2003, Alexandra Romano est une chef d'entreprise confirmée. Un statut qui lui a permis, avec ses deux associés, de développer Daddy Coool avec un investissement de départ de 40 000 euros, sans étude de marché préalable. « Sans l'appui de ma première activité et la confiance de mes partenaires financiers, rien n'aurait été possible », précise-t-elle toutefois, consciente d'avoir échappé aux écueils des jeunes créateurs. Volontaire, elle espère désormais atteindre le « seuil psychologique » de 500 inscrits en septembre prochain et celui de 5 000 d'ici un an. Dans le même temps, elle prévoit, en 2014, une levée de fonds d'un million d'euros afin d'exporter Daddy Coool dans les grandes capitales européennes que sont Londres, Berlin ou Barcelone.

Ses conseils

Se faire confiance et écouter son instinct
S'entourer des bonnes personnes sur les sujets clés comme la comptabilité et la gestion
Avoir un grain de folie qui nous persuade que tout est possible

Sa bio

18 juillet 1972 : Naissance à Saint-Maur-des-Fossés (94)
1er avril 2003
: Création de l'agence de communication Open Space
5 avril 2007
: Création de l'association Ace Environnement
Mi-avril 2013 : Lancement du site Internet Daddy Coool

Retrouvez nos portraits de créateurs d'entreprises chaque lundi dans Le Parisien Economie

VOIR AUSSI

Frizbiz : le jobbing a sa plateforme
Very Last Room : l'appli pour réserver une chambre d'hôtel à la dernière minute

Click Eat, le coupe-file pour ne plus perdre de temps à la pause déj

Carenity : le premier réseau social de la santé

Plus d'actu sur : Working Dads

Paternité : Don't forget dads, le compte Instagram qui célèbre les papas
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental